IranIran (actualité)Commentaires de Gates sur l’engagement des USA avec l’Iran

Commentaires de Gates sur l’engagement des USA avec l’Iran

-

Iran Focus, Londres, 17 janvier – Ce qui suit est la transcription partielle de la conférence de presse du secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, et du secrétaire général de l’OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, le 15 janvier à Bruxelles. Les premiers extraits sont les remarques de Gates sur l’Iran. Le texte intégral est disponible à : http://www.defenselink.mil/Transcripts/Transcript.aspx?TranscriptID=3865

Q : Question pour le secrétaire Gates. Bob Burns d’AP. M. le secrétaire, avec votre dernière décision de déployer des missiles Patriot dans le Golfe et d’envoyer un second porte-avions dans la région, les États-Unis se dirigent-ils vers une confrontation avec l’Iran ? Sinon, quel est l’objectif visé par ces mesures ?

SEC. GATES : Ce que nous essayons de communiquer à tous les pays de la région du Golfe, c’est la réaffirmation de la présence de longue date des États-Unis dans le Golfe. Plusieurs présidents ont déclaré que la stabilité dans le Golfe constituait à long terme un intérêt stratégique vital pour les États-Unis. Nous réaffirmons simplement que la région du Golfe est importante aux yeux des États-Unis, tout comme notre détermination à maintenir une forte présence dans cette zone dans le futur.
…
Q : M. le secrétaire, David Cloud du New York Times. Pour rester sur la question de Bob : L’Iraq Study Group et d’autres ont appelé à un engagement diplomatique renforcé avec l’Iran. Une des idées
maîtresses de la nouvelle stratégie en Irak du gouvernement semble être une confrontation plus importante avec l’Iran. Vous avez évoqué d’attaquer les réseaux iraniens à l’intérieur de l’Irak ; le déploiement de Patriot et le déploiement d’un porte-avions semblent viser, au moins en partie, l’Iran. Est-ce juste et pouvez-vous expliquer l’idée derrière tout ceci ?

SEC. GATES : Et bien, j’ai coprésidé, comme vous le savez probablement, un conseil sur l’étude des relations des États-Unis avec l’Iran en 2004 aux côtés de Dr Brzezinski, conseiller à la sécurité nationale du président Carter. Nous avions déterminé à l’époque qu’il serait bon pour les États-Unis de s’engager avec l’Iran ; cela s’annonçait bien parce que les Iraniens étaient visiblement inquiets de la présence de troupes américaines à leurs frontières est et ouest et certains éléments indiquaient qu’ils se rendaient utiles en Irak. Aucune de ces conditions n’est encore valable aujourd’hui.

Les Iraniens pensent très clairement que nous sommes en difficultés en Irak, qu’ils ont le dessus et qu’ils sont en position de faire pression sur nous de plusieurs façons. Ils n’ont rien fait de constructif en Irak jusqu’à maintenant. De plus, ils soutiennent les efforts du Hezbollah visant à déclencher un nouveau conflit au Liban. Les Iraniens agissent donc de façon très négative sous bien des aspects. Selon moi, lorsque les Iraniens seront prêts à jouer un rôle constructif et à résoudre certains de ces problèmes, il y aura éventuellement possibilité de collaborer avec eux. La secrétaire Rice a déclaré qu’elle discuterait n’importe où et n’importe quand avec son homologue iranien s’ils s’engageaient à ne plus enrichir d’uranium.Donc l’occasion est là pour un engagement, mais j’ajouterais que cette initiative dépend des Iraniens et nous essayons simplement de communiquer à la région que nous avons l’intention d’y rester longtemps.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous