IranNucléaireNucléaire - Le Japon impose des sanctions à l'Iran

Nucléaire – Le Japon impose des sanctions à l’Iran

-

AFP, Washington, 15 février – Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a assuré jeudi que Washington ne cherchait pas de prétexte pour lancer une guerre contre l’Iran en accusant Téhéran d’armer des extrémistes chiites irakiens.

« Nous ne cherchons pas un prétexte pour partir en guerre contre l’Iran. Nous ne préparons pas une guerre contre l’Iran », a déclaré M. Gates lors d’une conférence de presse.

« Ce que nous essayons de faire est, à l’intérieur de l’Irak, de casser les réseaux qui mettent ces armes entre les mains de ceux qui tuent nos troupes », a-t-il ajouté, alors que Washington accuse les Iraniens de fournir des engins explosifs perfectionnés à des extrémistes chiites irakiens.

Comme le président George W. Bush mercredi, Robert Gates a admis qu’il ne savait pas si les plus hauts dirigeants iraniens étaient impliqués mais a pointé du doigt la force Qods, la brigade d’élite des Gardiens de la Révolution.

« Nous savons que la force Qods est impliquée. Nous savons que la force Qods est une branche paramilitaire des Gardiens de la Révolution. Aussi, nous supposons que les dirigeants des Gardiens de la Révolution sont au courant. Mais nous ne savons pas si de hauts responsables politiques en Iran sont au courant », a dit le secrétaire américain à la Défense.

« Nous n’avons pas de preuve que les plus hauts dirigeants en Iran dirigent ces activités en Irak », a renchéri le chef d’état-major interarmées, le général Peter Pace, faisant référence implicitement au président Mahmoud Ahmadinejad et au guide suprême iranien l’ayatollah Ali Khamenei.

La présentation dimanche à Bagdad par des responsables militaires américains parlant sous le couvert de l’anonymat de « preuves » (photographies et projectiles) censées prouver l’implication des Iraniens dans la fourniture d’armes à des extrémistes chiites irakiens a suscité une controverse.

Ces responsables américains avaient déclaré que la fourniture d’armes était « commanditée au plus haut niveau du gouvernement iranien ».

Après le précédent des armes de destruction massives de Saddam Hussein jamais découvertes en Irak, l’administration Bush a été contrainte d’assurer qu’elle ne se basait pas sur des renseignements erronés, voire manipulés pour s’en prendre à l’Iran.

Le porte-parole de la Maison Blanche Tony Snow a indiqué jeudi que l’administration travaillait actuellement à fournir le compte-rendu de la conférence de presse de dimanche à Bagdad: « on cherche une cassette pour voir si on peut retranscrire » cette conférence.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous