IranNucléaireMoscou diffère la construction du réacteur de Bouchehr en...

Moscou diffère la construction du réacteur de Bouchehr en Iran

-

Reuters, 19 février – La Russie va retarder la poursuite de la construction du réacteur nucléaire iranien de Bushehr parce que Téhéran a accumulé des arriérés de paiement, a-t-on rapporté lundi de source proche de l’agence nucléaire russe Rosatom.

Il est « évident que le calendrier de construction de la centrale devra être corrigé » parce que les Iraniens ne se sont pas acquittés de leur dû depuis plus d’un mois, a-t-on déclaré de même source à Reuters.

Les autorités iraniennes n’ont pas fait de commentaires à ce sujet pour le moment. La Russie a entrepris la construction de la première centrale nucléaire iranienne au début des années 1990.

Elle a suspendu plusieurs fois les travaux de Bushehr en invoquant des raisons techniques tandis que le projet devenait de plus en plus sensible politiquement, les pays occidentaux faisant pression pour obtenir que Téhéran renonce à ses ambitions nucléaires.

Moscou devait commencer à livrer du combustible nucléaire destiné à la centrale en mars, ce qui aurait permis un démarrage du réacteur de Bushehr en septembre. On ignore de combien de temps l’aboutissement du projet s’en trouve désormais retardé.

Atomstroïexport, l’entreprise publique russe chargée des travaux à Bushehr, a fait savoir que les sanctions des Nations unies contre l’Iran contribuaient elles aussi au retard des travaux, en raison de l’interdiction pesant sur certains équipements atomiques.

« Certains obstacles affectent nos travaux à Bushehr », a expliqué Irina Essipova, porte-parole d’Atomstroïexport. « En raison de l’embargo, un certain nombre de pays tiers ont refusé de fournir du matériel (à l’Iran).

Aussi, les producteurs russes se retrouvent-ils à devoir fournir tout le matériel à eux seuls, tout d’un coup. C’est une situation difficile », a-t-elle ajouté. Elle indique par ailleurs que les retards de paiements sont dus au fait que la banque iranienne traitant des versements iraniens aux Russes est passé du dollar à l’euro pour effectuer ses virements.

« En janvier nous avons reçu moins de 25% (de la somme due). En février, nous n’avons rien reçu de l’Iran », a-t-elle précisé.

Les Nations unies ont imposé en décembre des sanctions contre l’Iran interdisant le transfert de matériaux et de savoir-faire jugés « sensibles » au programme nucléaire de la République islamique.

Washington, qui soupçonne l’Iran de chercher à se doter d’armes nucléaires, souhaite que la Russie arrête la construction de la centrale de Bushehr. Téhéran et Moscou assurent que cette centrale n’a vocation qu’à produire de l’électricité.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous