IranNucléaireRice: le bouclier antimissile en Europe pour parer une...

Rice: le bouclier antimissile en Europe pour parer une attaque de l’Iran

-

AFP, Berlin, 21 février – Le projet de bouclier antimissile américain en Europe est destiné à protéger de menaces en provenance de l’Iran, a affirmé mercredi à Berlin la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice.

« La menace que représentent les missiles iraniens s’accroît et nous avons besoin qu’on s’en occupe », a-t-elle dit lors d’une conférence de presse conjointe avec le chef de la diplomatie allemande.

« Ces systèmes de missiles sont là pour répondre à des menaces liées au contexte de l’après 11-septembre », a-t-elle ajouté.

« Quiconque s’y connaissant vous dira que dix intercepteurs en Pologne et des sites de radars en République tchèque ne peuvent en aucun cas représenter une menace pour la Russie », a encore dit Mme Rice.

Le 22 janvier, les Etats-Unis ont officiellement demandé à la Pologne et à la République tchèque de servir de bases européennes à leur bouclier antimissile, s’attirant immédiatement les protestations les plus énergiques de Moscou.

La secrétaire d’Etat a aussi critiqué les récents propos du général Nikolaï Solovtsov, commandant en chef des forces stratégiques russes. Il avait déclaré que, si la Pologne et la République tchèque acceptaient l’installation sur leur sol du bouclier, il ne serait pas difficile pour la Russie de reprendre la production de missiles de portée intermédiaire et de les braquer sur ces sites.

« Je pense qu’il s’agissait d’un commentaire extrêmement maladroit », a dit Mme Rice.

Devant la conférence sur la sécurité de Munich, le 10 février, le président russe Vladimir Poutine avait déjà exprimé son opposition aux bases de défense antimissiles en projet. Il avait accusé les Etats-Unis de « déborder de leurs frontières dans tous les domaines » et de représenter un élément déstabilisateur dans le monde.

Les Etats-Unis, qui se sont déjà dotés d’un réseau de satellites d’alerte, de radars de détection, ainsi que d’intercepteurs de missiles en Alaska et en Californie, souhaitent compléter leur système de défense pour parer à d’éventuelles attaques d' »Etats voyous » comme l’Iran ou la Corée du Nord en déployant un système complémentaire en Europe pour un coût d’environ 1,6 milliard de dollars.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous