IranNucléaireIran/Onu - Les Six pas encore d'accord sur une...

Iran/Onu – Les Six pas encore d’accord sur une résolution

-

Reuters, 4 mars – Les grandes puissances ne sont pas parvenues samedi à aplanir toutes leurs divergences sur le contenu d’une nouvelle résolution de l’Onu sanctionnant l’Iran pour son programme nucléaire, mais espèrent parvenir bientôt à un consensus, ont fait savoir les Etats-Unis.

« Il y a encore du travail à faire sur certains problèmes irrésolus, mais toutes les parties demeurent déterminées à adopter une deuxième résolution dans un avenir proche », a déclaré un porte-parole du département d’Etat, Kurtis Cooper, dans un communiqué.

Des représentants des cinq membres permanents du Conseil de sécurité et de l’Allemagne ont participé dimanche à une nouvelle téléconférence consacrée au projet de résolution contre l’Iran.

Les Etats-Unis et plusieurs pays européens soupçonnent la République islamique de chercher à se doter d’armes nucléaires sous couvert d’un programme atomique visant à produire de l’électricité.

Téhéran dément ces allégations. Ce nouveau projet de résolution s’inscrit dans le cadre du suivi de la résolution adoptée le 23 décembre par l’Onu, imposant des restrictions à l’exportation vers l’Iran de matériaux et de technologies sensibles touchant au nucléaire, ainsi que d’autres sanctions, pour punir l’Iran de n’avoir pas suspendu l’enrichissement de son uranium.

Ces sanctions devaient être levées si l’Iran se pliait aux exigences de l’Onu. Le département d’Etat a voulu présenter sous un jour positif les discussions de samedi mais elles n’ont semble-t-il pas abouti au résultat souhaité par Washington, à savoir que la Grande-Bretagne, la Chine, la France, la Russie, l’Allemagne et les Etats-Unis s’accordent sur le contenu d’une nouvelle résolution pendant la téléconférence.

« ATMOSPHERE POSITIVE »

« Ils ont eu une bonne discussion confirmant l’atmosphère positive de leurs conversations de la semaine dernière », explique Cooper dans le communiqué.

« Les discussions vont maintenant avoir lieu à New York, où nos représentants permanents à l’Onu vont travailler sur la question. »

Des diplomates américains et européens ont déclaré que les nouvelles sanctions devraient probablement comporter une interdiction de voyager pour les responsables iraniens impliqués dans le programme nucléaire et un rallongement de la liste des matériaux et technologies nucléaires que l’Iran ne peut ni importer ni exporter.

Le Conseil de sécurité envisage aussi d’allonger la liste de responsables iraniens dont les avoirs ont été gelés en décembre.

Mais selon des diplomates, l’idée d’un embargo total sur les armes a été abandonnée face aux objections de Moscou, tout comme celle d’une interdiction de visas pour les Iraniens étudiant la technologie nucléaire à l’étranger.

Les négociateurs ont aussi évoqué de possibles restrictions aux crédits à l’exportation consentis par les gouvernements à des entreprises commerçant en Iran. Washington fait pression pour que les pays européens suspendent ces crédits.

Les Etats-Unis n’ont pas fait mystère de leur désir de voir aboutir rapidement une deuxième résolution pour ne pas relâcher la pression sur l’Iran, dont les activités d’enrichissement de l’uranium peuvent servir à produire du combustible nucléaire pour des centrales électriques mais aussi des bombes.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous