IranNucléaireAhmadinejad à l'ONU: feu vert du département d'Etat pour...

Ahmadinejad à l’ONU: feu vert du département d’Etat pour un visa

-

AFP, Washington, 19 mars – Le département d’Etat américain a annoncé lundi avoir donné son feu vert à l’attribution d’un visa au président iranien Mahmoud Ahmadinejad afin qu’il participe à la prochaine réunion du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée au vote de sanctions contre son pays.

La délégation iranienne a déposé 39 demandes de visa, 13 visas diplomatiques et 26 visas pour les membres de l’équipe de sécurité, a indiqué à la presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Sean McCormack.

« Ces visas ont été approuvés à Berne », a indiqué le porte-parole.

Les Etats-Unis et l’Iran n’entretiennent pas de relations diplomatiques depuis 27 ans. Les intérêts des Etats-Unis en Iran sont défendus par la Suisse et ceux de l’Iran aux Etats-Unis par le Pakistan.

« Mais aujourd’hui, une autre demande a été déposée pour 33 visas pour les équipages des avions iraniens », a ajouté M. McCormack.

Ces demandes vont être examinées et les vérifications d’usage seront faites avant que l’ensemble des visas de la délégation israélienne soient effectivement délivrés et collés sur les passeports, a-t-il précisé.

Le porte-parole a assuré que les Etats-Unis n’avaient en aucune façon l’intention « d’empêcher le président Ahmadinejad d’apparaître devant le Conseil de sécurité ».

« Nous allons remplir nos obligations de pays hôte » de l’ONU, à New York, a-t-il assuré, réitérant l’espoir que le président iranien profiterait de cette occasion pour accepter les propositions économiques et politiques présentées à Téhéran en échange de la suspension de ses activités d’enrichissement de l’uranium.

« Cela nous paraîtrait opportun, un moment important pour accepter cette offre », a-t-il indiqué.
« Il serait aussi important que le président Ahmadinejad saisisse l’occasion de ce discours devant le Conseil de sécurité pour dire: nous allons négocier, nous voulons le dialogue et nous acceptons l’offre de négociation qui a été présentée », a-t-il ajouté.

« Nous verrons s’il veut ou non suivre la voie de la confrontation ou la voie du dialogue. Ce sera au président Ahmadinejad de décider », a conclu M. McCormack.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l’Allemagne sont tombés d’accord la semaine dernière sur un nouveau projet de résolution prévoyant de nouvelles sanctions contre l’Iran pour son refus de suspendre ses activités nucléaires sensibles.

Le président iranien a demandé, comme le règlement de l’ONU l’y autorise, à participer à la séance du Conseil de sécurité quand ce dernier votera sur de nouvelles sanctions contre son pays.

La date de cette séance n’a pas été officiellement fixée mais selon un haut responsable du département d’Etat ayant requis l’anonymat, elle devrait commencer mercredi.

Les Etats-Unis ont déployé notamment deux porte-avions dans le Golfe pour tenter de dissuader l’Iran à la fois de poursuivre ses activités d’enrichissement de l’uranium et ses interventions présumées en Irak.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous