IranNucléaireWashington dénonce l'attitude de l'Iran et va consulter ses...

Washington dénonce l’attitude de l’Iran et va consulter ses partenaires

-

AFP, Washington, 23 mai – Les Etats-Unis ont reproché mercredi à Téhéran son attitude de défi après un nouveau rapport critique de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur les activités nucléaires iraniennes et vont consulter leurs partenaires sur les suites à donner.

Cette nouvelle tension intervient au moment où les porte-avions américains USS John C. Stennis et USS Nimitz, accompagnés d’une flottille de plusieurs bâtiments, sont entrés mercredi dans les eaux du Golfe, soit le plus grand déploiement militaire américain depuis 2003.

L’armée américaine a toutefois assuré que ces navires étaient là pour des missions de soutien à l’opération « Liberté de l’Irak » et pour participer à des entraînements et que cela n’était « pas lié à la situation dans la région ».

Le rapport de l’AIEA est « un catalogue des agissements montrant l’attitude constante de défi (de l’Iran) vis-à-vis de la communauté internationale et montre que les dirigeants iraniens ne font qu’accroître l’isolement du peuple iranien », a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe.

« Les Etats-Unis vont consulter (leurs partenaires) sur les suites à donner, mais le moment est venu pour l’Iran de se conformer (aux exigences) du Conseil de sécurité des Nations unies, de coopérer avec l’AIEA et, en tout premier lieu, de suspendre ses activités liées à l’enrichissement » d’uranium, a-t-il ajouté.

Dans son rapport publié mercredi, le directeur de l’AIEA Mohamed ElBaradei a relevé que « l’Iran n’a pas suspendu ses activités liées à l’enrichissement » et a accru ses activités à l’usine de Natanz (centre de l’Iran), contrairement aux exigences du Conseil de sécurité.

Le Conseil de sécurité a par deux fois déjà imposé des sanctions contre Téhéran, l’uranium enrichi pouvant aussi servir à la fabrication de l’arme nucléaire. La résolution 1747 a donné à l’Iran jusqu’au 23 mai pour suspendre notamment son enrichissement d’uranium.

« Ce que nous avons fait jusqu’ici n’est pas suffisant. Il faut faire plus », a réagi l’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, Zalmay Khalilzad, qui préside ce mois-ci le Conseil de sécurité.

« Il est temps d’envisager des pressions supplémentaires (…) pour amener un changement dans les calculs iraniens ».

Le numéro trois du département d’Etat Nicholas Burns a rappelé pour sa part que les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l’Allemagne avaient chargé le haut représentant de l’Union européenne pour la politique extérieure Javier Solana de mener de nouvelles discussions avec le négociateur iranien sur le nucléaire Ali Larijani. Une rencontre est prévue la semaine prochaine.

Selon M. Burns, qui s’exprimait devant le centre de réflexion Heritage Foundation à Washington, M. Solana renouvellera la proposition de la communauté internationale à l’Iran de suspendre l’enrichissement d’uranium en échange d’une coopération sur l’énergie nucléaire civile.

« Si cette proposition est rejetée, je pense que cela poussera les Etats-Unis et leurs partenaires à de nouvelles sanctions », a-t-il dit.

« Je pense que l’Iran va se trouver confrontée dans les prochaines semaines à une pression croissante de la communauté internationale », a renchéri un porte-parole du département d’Etat, Tom Casey.

« De notre point de vue, tout ce que font les Iraniens renforce l’idée que nous avons besoin de continuer à maintenir une forte coalition internationale pour faire pression sur les Iraniens et pour poursuivre notre stratégie de pression graduelle tout en laissant ouverte la possibilité de négotiation », a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous