IranNucléaireIran: Washington doit se montrer moins menaçant et plus...

Iran: Washington doit se montrer moins menaçant et plus conciliant (experts)

-

AFP, Washington, 21 octobre – Les Etats-Unis doivent cesser de lancer des menaces et commencer à négocier s’ils veulent éviter le scénario d’une Troisième Guerre mondiale évoqué par le président américain George W. Bush dans l’hypothèse où l’Iran posséderait l’arme nucléaire, estiment les experts.

« Si vous tenez à éviter la Troisième Guerre mondiale, il me semble que vous devriez veiller à empêcher (les Iraniens) d’avoir le savoir-faire nécessaire pour fabriquer l’arme nucléaire », a déclaré mercredi le président américain.

« Le régime iranien a besoin de savoir que s’il maintient sa politique actuelle, la communauté internationale est prête à lui faire subir de graves conséquences », a renchéri dimanche le vice-président Dick Cheney, le chef des faucons au sein de l’administration Bush, dans un discours prononcé devant le Washington Institute for Near East Policy à Lansdowne (Virginie, est).

Pour Mehrzad Boroujerdi, un universitaire iranien de Syracuse University, le ton de M. Bush reflète la frustration des Etats-Unis et des alliés européens sur leur incapacité à contenir les ambitions nucléaires de Téhéran.

« L’administration Bush a fixé des ultimatums et des dates limites à l’Iran qui sont passé sans être respectés et sans qu’il y ait eu des conséquences », indique-t-il.

« On ne risque sûrement pas d’amener les Iraniens à la table des négociations avec ce genre de menaces implicites », ajoute M. Boroujerdi.

Pour lui, « le langage du président américain est contreproductif » mais aussi une indication de la colère des Etats-Unis qui accusent l’Iran de soutenir militairement les groupes extrémistes chiites en Irak.

« Tout ce que cela fait, c’est de provoquer des spéculations et générer de l’anxiété », relève pour sa part John Calabrese, du Middle East Institute de Washington, à propos des déclarations du président Bush.
« C’est un choix de mot malheureux à un moment difficile », estime-t-il.

« Le coeur du problème, c’est comment faire en sorte de faire revenir les Iraniens à la table des négociations. La campagne électorale et la compétition entre les candidats pour savoir qui serait le plus dur avec l’Iran n’aide vraiment pas », estime M. Calabrese.

« Ce que nous pouvons espérer, c’est que dans le débat interne au sein de l’administration, des membres du cabinet qui ont la tête froide comme le secrétaire à la Défense Robert Gates prévaudront et feront réaliser la stupidité d’une attaque contre l’Iran », ajoute-t-il.

La Maison Blanche a tenté par la suite de minimiser les commentaires de M. Bush, indiquant qu’il s’agissait d’une observation rhétorique et non d’un plan de guerre.

La porte-parole Dana Perino a réaffirmé que M. Bush n’écartait aucune option, mais que le gouvernement américain croyait « qu’on peut résoudre ceci de manière diplomatique ».

Le secrétaire à la Défense, Robert Gates, a mis en garde jeudi contre un Iran doté de l’arme nucléaire, qui provoquerait une course aux armements dans la région et un risque de conflit majeur au Proche-Orient « avec qui sait quelles conséquences ».

« Les Etats-Unis pourraient s’en prendre militairement à l’Iran rapidement », estime quant à lui Alex Vatanka, un analyste iranien du Jane Information Group.

« Mais il n’est pas utile que des hommes politiques tiennent ce genre de discours alarmiste, même si Bush estime que la menace de l’Iran est une question urgente qui doit être résolue avant la fin de son mandat », a-t-il estimé.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous