IranNucléaireConvergence franco-allemande sur l'Iran

Convergence franco-allemande sur l’Iran

-

LEXPRESS.fr , 12 novembre – L’Allemagne et la France ont affiché à l’occasion d’un conseil des ministres franco-allemand en présence d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy une unité de vues sur deux dossiers brûlants: le programme nucléaire iranien et l’immigration.

ngela Merkel s’est réjouie, à l’issue du conseil desministres franco-allemand qui se tenait à Berlin, d’une « très large convergence de vues » entre les deux pays, notamment sur deux dossiers brûlants : le programme nucléaire iranien et l’immigration.

Au sujet de l’Iran, « d’un côté, il y a la position commune, à savoir que dans le cadre de l’ONU, si l’Iran ne change pas de position, on continue à réfléchir à des sanctions », a dit la chancelière allemande. « Nous voulons avoir la Chine et la Russie dans la communauté des nations pour faire comprendre à l’Iran que nous ne pouvons accepter son programme nucléaire. D’autre part, nous avons vu dans quelle mesure les différents pays d’Europe pourraient réduire leurs relations commerciales avec l’Iran », a-t-elle ajouté. « Je crois qu’il y a un large accord entre nous. » Jusqu’ici, l’Allemagne n’envisageait de sanctions supplémentaires contre l’Iran que dans le cadre de l’ONU, alors que Nicolas Sarkozy milite pour des sanctions supplémentaires au niveau de l’Union européenne.

« SUR LA MÊME LONGUEUR D’ONDE » POUR L’IRAN

Le président français a d’ailleurs jugé les positions française et allemande « très voisines ». « (…) On peut avoir ici ou là, peut-être, un problème de tempo. Mais sur les grandes lignes de cette politique, nous sommes sur la même longueur d’onde », a-t-il dit. « Pas d’arme nucléaire pour l’Iran, les sanctions et le dialogue. La porte reste ouverte mais les sanctions se raffermissent, parce que le temps travaille contre nous. »

La Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, les Etats-Unis, la Russie et la Chine doivent se réunir le 19 novembre pour examiner des rapports sur l’Iran rédigés respectivement par le représentant de la politique extérieure de l’UE, Javier Solana, et le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Mohamed ElBaradeï.

« AVANCER ENSEMBLE » SUR L’IMMIGRATION

Concernant l’immigration, Nicolas Sarkozy, pour qui « le premier adversaire de l’intégration est l’immigration clandestine », a annoncé que Paris et Berlin allaient « avancer ensemble vers la définition d’une politique d’immigration commune ». Angela Merkel a expliqué qu’il s’agissait de coordonner l’action de la France et de l’Allemagne – pays abritant d’importantes communautés d’origine immigrée – en termes de maîtrise des flux migratoires et de lutte contre l’immigration clandestine.

Le président Sarkozy a insisté sur la nécessité pour les immigrés de respecter les lois et les valeurs du pays d’accueil, et Merkel sur la nécessité d’apprendre la langue de ce pays. « Je crois que la langue est la clef de tout. Celui qui ne parle pas la langue ne pourra pas réussir », a déclaré la chancelière. « Il y a quelques règles de base sur lesquelles on ne transige pas. »

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous