IranNucléaireElBaradei dénonce les dissimulations de l’Iran

ElBaradei dénonce les dissimulations de l’Iran

-

Le Figaro, 16 novembre – par Maurin Picard, à Vienne – L’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a dévoilé hier un rapport sévère sur l’Iran. Très attendu, ce document de neuf pages, remis simultanément au Conseil de sécurité des Nations unies et aux États membres de l’agence de Vienne en charge de la lutte contre la prolifération nucléaire, dresse un bilan de trois mois de consultations intensives menées entre l’AIEA et Téhéran, dans le but de faire toute la lumière sur les activités passées et présentes du régime islamique.

Ces entretiens avaient été convenus dans le cadre d’un « plan d’action » prévu le 21 août dernier. «Laissez-nous jusqu’en novembre et nous verrons bien si les Iraniens nous ont menés en bateau», clamait alors Mohammed ElBaradei, le directeur général de l’AIEA, très contesté par Washington et Tel-Aviv pour sa «pusillanimité» vis-à-vis de Téhéran.

Trois mois plus tard, l’Iran n’a pas tenu ses promesses. S’il relève les «progrès substantiels» accomplis par le régime islamique dans sa coopération avec les inspecteurs nucléaires, notamment dans la description de ses recherches sur le plutonium et les centrifugeuses, Mohammed ElBaradei regrette que celle-ci ait été «plus réactive que proactive», s’avouant toujours incapable de statuer sur la nature civile ou militaire du programme nucléaire iranien. Jeudi 8 novembre, à l’occasion d’une visite de dernière minute à Vienne, des officiels iraniens avaient apporté des plans industriels concernant le moulage de demi-sphères d’uranium métal, des documents que l’AIEA sollicitait depuis deux ans.

«Depuis début 2006, l’agence n’a plus reçu le type d’informations que l’Iran lui avait fourni jusque-là, au titre du protocole additionne l (du traité de non-prolifération, instaurant une coopération renforcée), poursuit le rapport. (…) Dans ces conditions, la connaissance par l’agence de l’état actuel du programme nucléaire de l’Iran tend à diminuer.»

«La porte reste ouverte»

En outre, l’Iran n’a rien fait pour rétablir la confiance, en continuant d’enrichir l’uranium à Natanz, où 3 000 centrifugeuses sont désormais opérationnelles, et en poursuivant la construction à Arak d’un réacteur à eau lourde. Préoccupée, l’AIEA prie l’Iran de renouer avec l’application du protocole additionnel «le plus tôt possible», en mettant un terme à tous ces chantiers.

Sitôt après la publication du rapport, le négociateur iranien en charge du dossier nucléaire, Saïd Jalili, a déclaré que le document enlevait toute légitimité à la saisine du Conseil de sécurité par l’AIEA, mettant en avant les «progrès substantiels» accomplis par l’Iran.

Les États-Unis, qui dénoncent une «coopération sélective» des Iraniens, ont annoncé qu’ils allaient aussitôt demander le vote de nouvelles sanctions économiques à l’encontre de Téhéran au Conseil de sécurité. «La porte reste ouverte à une suspension des sanctions en échange de la suspension de l’enrichissement ( d’uranium), a rappelé l’ambassadeur américain auprès de l’AIEA, Gregory Schulte, et d’un règlement négocié qui donnerait à l’Iran l’accès à l’énergie nucléaire tout en rassurant le monde sur ses intentions pacifiques.»

Cette offre de coopération technique fera l’objet d’un second rapport la semaine prochaine de la part du haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et la sécurité commune, Javier Solana. L’Iran a catégoriquement rejeté la proposition européenne.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous