IranNucléaireBush maintient l'existence d'un danger iranien et l'option militaire

Bush maintient l’existence d’un danger iranien et l’option militaire

-

AFP, Washington, 4 décembre – Le président américain George W. Bush a maintenu mardi l’existence d’un danger nucléaire iranien et l’option d’un recours à la force contre la République islamique, malgré la publication d’un rapport du renseignement américain mettant en question son discours sur la menace iranienne.

« Je continue à croire profondément que l’Iran est un danger », a dit M. Bush lors d’une conférence de presse, affirmant que ce rapport ne l’avait pas fait changer d’avis sur le sujet. « L’Iran était dangereux, l’Iran est dangereux et sera dangereux » s’il a la capacité de fabriquer une arme nucléaire, a-t-il dit en faisant référence au programme iranien d’enrichissement d’uranium.

La « meilleure diplomatie » est celle avec laquelle « toutes les options sont sur la table », a-t-il dit.

M. Bush a affirmé la nécessité de maintenir la pression internationale sur la République islamique pour obtenir qu’elle suspende l’enrichissement d’uranium, en soulignant que ces activités pourraient être détournées pour produire l’arme nucléaire.

Le renseignement américain a affirmé lundi que l’Iran aurait arrêté ses plans d’armes nucléaires en 2003 et a avoué ne pas connaître ses intentions actuelles. « Nous jugeons avec un haut degré de confiance qu’à l’automne 2003, Téhéran a arrêté son programme d’armes nucléaires », dit le renseignement, qui pense que l’Iran n’a pas actuellement d’arme nucléaire.

Le rapport présenté par les 16 agences américaines du renseignement dit toutefois que l’Iran entend apparemment se réserver l’option de l’arme nucléaire, et pourrait être capable entre 2010 et 2015 de produire assez d’uranium hautement enrichi pour la bombe atomique.

La décision prise en 2003 suggère que l’Iran « est moins déterminé » à avoir l’arme nucléaire que ne le croyait le renseignement depuis 2005, estimant alors « avec un haut degré de confiance » que l’Iran était résolu à cela. « Nous ne savons pas si (l’Iran) a actuellement l’intention de développer des armes nucléaires », dit le renseignement aujourd’hui.

Le gouvernement américain a argué avec force d’une telle possibilité pour affirmer le péril et la nécessité d’augmenter la pression internationale sur l’Iran.

Mais l’opposition démocrate au président Bush s’est appuyée lundi sur ce rapport pour réclamer une « nouvelle politique envers l’Iran », selon les termes de la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, tandis que le chef de la majorité démocrate du Sénat Harry Reid, en appelait à un « sursaut diplomatique ».

Quelques semaines après que le président Bush eut brandi le spectre d’un « holocauste nucléaire » ou d’une Troisième Guerre mondiale si l’Iran avait la bombe, l’administration est poussée à la défensive par les comparaisons défavorables avec le précédent irakien, quand elle avait invoqué à tort le danger des armes de destruction massive de Saddam Hussein.

L’enrichissement d’uranium, que l’Iran refuse de suspendre malgré deux trains de sanctions internationales et la possibilité d’un troisième, doit produire le combustible pour ses futures centrales civiles, assure le régime islamique. Mais enrichi à plus 90%, l’uranium peut aussi servir de matériau pour la bombe.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous