IranNucléaireNucléaire : les "Six" veulent relancer leur offre à...

Nucléaire : les « Six » veulent relancer leur offre à Téhéran

-

Le Monde, 1 mars – Par Natalie Nougayrède – Alors qu’une troisième résolution de sanctions contre l’Iran est en préparation à l’ONU, les six pays en pointe sur ce dossier (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine, Allemagne) veulent relancer leurs efforts pour inciter Téhéran à ouvrir la négociation qui pourrait mener à une solution diplomatique de la crise.

Ils veulent rappeler qu’outre le « bâton » que constituent les sanctions, il y a une « carotte » : l’offre de coopération transmise en 2006 à l’Iran par le chef de la diplomatie européenne, Javier Solana, au nom des « Six ».

Ces efforts traduisent une inquiétude face au sentiment d’enlisement diplomatique du dossier nucléaire iranien. Téhéran refuse toujours d’accéder à la demande de suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium.

Deux gestes se préparent. D’une part, les « Six » s’apprêtent à accompagner la nouvelle résolution d’un texte où ils réitéreraient leur volonté de voir un dialogue s’ouvrir avec l’Iran, en rappelant que leur approche ne comporte pas uniquement des mesures coercitives, mais aussi un volet incitatif. Un tel rappel avait déjà eu lieu en mars 2007, lors du vote de la précédente résolution (1747) du Conseil de sécurité.

D’autre part, une réflexion est engagée sur la façon de « rendre plus attractive » l’offre de 2006, indiquent des diplomates européens. Les modalités de cette amélioration restent floues. « Il s’agit d’en faire une meilleure présentation », affirme une source diplomatique, « et non pas d’élaborer de nouvelles mesures incitatives ».

NOUVELLE PRÉSENTATION

L’idée de reformuler, ou de relancer, l’offre de 2006 a été évoquée le 25 février lors d’une réunion des « Six » à Washington. Des diplomates indiquent que la nouvelle présentation de l’offre n’interviendrait pas avant plusieurs semaines.

Il est « difficile », observent certains, d’ajouter des éléments nouveaux à l’offre alors que le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), rendu le 22 février, a constaté que Téhéran ne fournissait pas d’éclaircissements à propos de la « possible dimension militaire » de son programme nucléaire.

L’offre de 2006 stipule que les grandes puissances sont disposées à fournir à l’Iran de la technologie avancée dans le nucléaire civil (réacteurs à eau légère), à faciliter des accords commerciaux, notamment avec l’Union européenne, et à lancer un « forum » sur les questions de « sécurité régionale » au Moyen-Orient – toutes choses pouvant être négociées à condition que l’Iran suspende l’enrichissement d’uranium. Téhéran n’a jamais apporté de réponse claire à ces propositions, répétant que le renoncement à l’enrichissement était exclu.

Depuis plusieurs semaines, les « Six » ont mis un accent particulier, dans leurs déclarations publiques, sur la possibilité d’un dialogue avec Téhéran. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, a évoqué la perspective d’une relation « plus normale » avec l’Iran. Paris a, de son côté, répété que sa « préférence » allait au « dialogue ».

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Les défis économiques de l’Iran en 2023 : inflation, investissement et relations internationales

Alors que l'Iran entre dans la nouvelle année perse, les experts du régime s'inquiètent de l'état de l'économie du...

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous