IranNucléaireIran/nucléaire: Solana espère voir le négociateur iranien avant 3...

Iran/nucléaire: Solana espère voir le négociateur iranien avant 3 mois

-

AFP, Bruxelles, 16 mars – Le diplomate en chef de l’UE Javier Solana a dit dimanche espérer rencontrer « bientôt », « avant trois mois », le négociateur en chef iranien sur le nucléaire Saïd Jalili, même si Téhéran a exclu samedi de nouvelles négociations sur le nucléaire avec les grandes puissances.

« Je pense possible d’avoir une rencontre », a déclaré M. Solana lors d’une intervention au Brussels Forum, une conférence internationale organisée par le German Marshall Fund à Bruxelles.

Mais « je ne m’attends pas à une réponse dans la période immédiate après les élections » législatives qui se sont tenues vendredi en Iran, a précisé M. Solana, précisant simplement qu’il espérait que la rencontre pourrait avoir lieu d’ici « un à trois mois ».

M. Solana a exprimé cet espoir alors que le porte-parole du gouvernement iranien a confirmé samedi que son pays excluait désormais toute discussion avec les grandes puissances au sujet de son programme nucléaire controversé.

« Nous sommes prêts à parler avec le monde entier de tous les sujets (…) mais la question des discussions sur le nucléaire avec le groupe 5+1 ou d’autres pays est terminée », a dit Gholam Hossein Elham lors d’un point de presse.

Le président Mahmoud Ahmadinejad avait déjà opposé le 5 mars une fin de non-recevoir à l’offre des six grandes puissances (cinq membres permanents du Conseil de sécurité -Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie- et Allemagne), de reprendre des entretiens sur le programme iranien.

Cette offre a été faite parallèlement à l’adoption d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l’ONU renforçant les sanctions contre Téhéran, conformément à la « double approche » des Occidentaux face à l’Iran.

M. Solana n’a rien dit sur une possible modification de la vaste offre de coopération qu’il avait présentée aux Iraniens au nom des Six en juin 2006.

Certains diplomates ont évoqué la possibilité qu’elle soit « reformatée », sans dire ce qui pourrait y être ajouté.

Mais il a souligné qu’un dialogue avec l’Iran était nécessaire « non seulement sur le nucléaire mais aussi sur l’énergie », « une question très importante pour l’Union européenne ».

« Le nucléaire est au coeur du problème auquel nous sommes confrontés avec l’Iran donc nous devons nous y attaquer, mais ce n’est pas une raison pour oublier tous les autres », a déclaré M. Solana.
Il a souligné que l’Iran était notamment « fondamentale pour l’itinéraire de Nabucco ».

Le projet Nabucco prévoit la construction d’un gazoduc de 3.300 km pour transporter le gaz en provenance du Moyen-Orient et d’Asie vers l’Union européenne, en passant par la Turquie et le sud-est de l’Europe, afin de réduire la dépendance des Européens vis-à-vis des importations de Russie.

La sécurité énergétique est devenue depuis 18 mois une priorité de l’Union européenne, qui veut diversifier ses sources d’énergie pour réduire sa dépendance envers les hydrocarbures russes.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous