IranNucléaireL'AIEA "profondément préoccupée" par l'Iran

L’AIEA « profondément préoccupée » par l’Iran

-

Dans son dernier rapport trimestriel sur l’Iran, l’agence viennoise affirme aussi que la République islamique compte 3.500 centrifugeuses opérationnelles sur son site souterrain de Natanz.

L’AIEA indique enfin qu’elle n’a pas eu accès aux sites atomiques iraniens qu’elle avait demandé en avril à inspecter.

L’agence reproche également à l’Iran de ne pas dévoiler des informations relatives à ses tests d’explosifs de haute intensité liés à son programme nucléaire.

Les recherches menées par les Iraniens sur "des tests d’explosifs de haute intensité et le projet de véhicule de ré-entrée pour missile demeurent un sujet de forte préoccupation. Des explications substantielles sont nécessaires de la part de l’Iran à l’appui de ses affirmations sur les études et autres informations ayant une éventuelle dimension militaire", lit-on dans le rapport.

"Nous n’avons pas reçu de réponses substantielles et nous aurions pu en avoir bien avant. A l’Iran désormais de jouer!", a commenté un haut responsable de l’Onu.

SOLANA BIENTOT A TEHERAN

A Téhéran, l’agence officieuse Fars a cité en début de soirée la réaction du représentant de l’Iran auprès de l’AIEA, Ali Asghar Soltanieh, selon lequel ce rapport démontrait "le caractère entièrement pacifique" des activités nucléaires de la République islamique.

L’Iran est soupçonné par les Occidentaux, Etats-Unis en tête, de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert d’un programme énergétique civil. Téhéran nie catégoriquement en proclamant son droit souverain au nucléaire civil.

A Bruxelles, Javier Solana, porte-parole de la diplomatie européenne, a émis lundi l’espoir de se rendre en juin à Téhéran pour discuter du dossier nucléaire dans lequel l’Union européenne joue un rôle moteur.

Le diplomate espagnol a rencontré ce week-end à Beyrouth, en marge de l’élection du nouveau président Michel Souleïmane, le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki.

"Nous sommes tombés d’accord pour que je me rende prochainement en Iran (…) J’espère que cela se fera dans le mois qui vient", a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous