IranNucléaireLes Arabes demandent des comptes aux grandes puissances sur...

Les Arabes demandent des comptes aux grandes puissances sur l’Iran

-

AFP, 17 décembre 2008 – Sept pays arabes se sont informés mardi à New York des efforts des grandes puissances pour tenter de convaincre le régime iranien de renoncer à son programme nucléaire.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne et France) et l’Allemagne, se sont réunis pendant deux heures en début de matinée au siège de l’ONU à l’invitation des Etats-Unis pour assurer les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG – Arabie Saoudite, Emirats arabes unis, Koweït, Bahreïn, Qatar et Oman), la Jordanie, l’Egypte et l’Irak de leur volonté de poursuivre leurs pression sur Téhéran.

Mais le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, qui avait annoncé sa venue la veille, ne participait pas à la réunion, la première de ce genre, qui s’est tenue en présence notamment de la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, du diplomate en chef de l’UE, Javier Solana et du ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband.

"Tous le monde s’est inquiété de la politique nucléaire et des ambitions régionales de l’Iran", a déclaré à la presse Mme Rice à l’issue des discussions.

"Notant l’utilité de ces consultations, les Etats présents ont conclu qu’ils souhaitaient se rencontrer sur une base régulière", a ajouté la chef de la diplomatie américaine, sans préciser si toutes les réunions des Six sur le programme nucléaire iranien seraient désormais élargies à ces pays arabes.

La Russie était représentée par son ambassadeur à Washington Sergueï Kisliak, ancien vice-ministre russe des Affaires étrangères chargé du dossier nucléaire iranien, a-t-on appris auprès de la délégation russe à l’ONU.

Oman et le Qatar ont été les seuls pays du CCG à ne pas avoir envoyé de représentants, selon la liste des participants arabes énumérée par Mme Rice.

Les gouvernements arabes sunnites s’inquiètent régulièrement de ce qu’ils perçoivent comme l’influence grandissante de l’Iran chiite dans la région, notamment en Irak, en Syrie et au Liban.

M. Lavrov, qui s’est régulièrement opposé aux demandes des Occidentaux d’imposer un nouveau train de sanctions à Téhéran pour son refus de se plier aux précédentes résolutions de l’ONU, avait assuré lundi qu’il répondrait aux inquiétudes des pays arabes.

"Nous discuterons demain avec nos partenaires arabes qui font preuve d’un intérêt fondé, justifié et bien compris sur cette question", avait déclaré le chef de la diplomatie russe au cours d’une conférence de presse, à l’issue d’une réunion du Quartette pour le Proche-Orient.

Début novembre à Charm el-Cheikh, en Egypte, des diplomates arabes s’étaient plaints d’un manque de dialogue avec les Six sur le programme nucléaire iranien.

Interrogée sur l’absence de M. Lavrov, Mme Rice a souligné que la Russie était néanmoins représentée à la réunion et que Moscou avait donc entendu "clairement les opinions très fortes des Etats présents".

L’Iran a immédiatement condamné la tenue de cette réunion. "Le programme nucléaire de l’Iran a toujours été et restera pacifique", a indiqué la représentation permanente iranienne à l’ONU dans un communiqué.

"S’il y a une chose qui inquiète les peuples du Golfe Persique, ce sont les ingérences des Etats-Unis dans la région et leur politique de division destinée à servir leurs propres objectifs politiques ainsi que les intérêts du régime israélien", ajoute le com

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous