IranNucléaireLes livraisons de S-300 russes à l'Iran dépendront du...

Les livraisons de S-300 russes à l’Iran dépendront du contexte international

-

AFP: Un haut responsable russe a déclaré mercredi que la livraison de missiles sol-air russes S-300 à l’Iran, destinés à protéger des sites sensibles, dépendrait de "l’évolution de la situation internationale".

"L’exécution du contrat dépendra pour beaucoup de l’évolution de la situation internationale et des décisions des dirigeants du pays", a dit cette source haut placée au Service fédéral russe de coopération militaro-technique, citée par les agences Interfax et Ria Novosti.

Les S-300 "n’ont pour l’heure pas été livrés", a ajouté ce responsable sous couvert de l’anonymat.

Le 10 mars, une source "bien informée", citée par Interfax, avait déjà déclaré que Moscou pourrait reporter à une date indéterminée ses livraisons de missiles S-300, susceptibles de protéger des sites nucléaires iraniens.

Les Etats-Unis et Israël, qui n’excluent pas des raids aériens contre le complexe militaire iranien, afin d’empêcher Téhéran d’accéder à l’armement atomique, voient d’un très mauvais oeil ces livraisons.

Ces déclarations interviennent alors que les relations russo-américaines connaissent un certain réchauffement depuis l’arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche et que les spéculations vont bon train sur de possibles "marchandages" entre les deux pays.

Barack Obama a clairement lié le projet de bouclier antimissile américain en Europe, auquel Moscou est farouchement opposé, à l’avenir du programme nucléaire iranien.

Moscou pourrait faire un geste en reportant les livraisons de S-300, relèvent presse et experts russes.

"Il est évident que les Etats-Unis préparent un deal, suggérant à la Russie de renoncer à la coopération militaro-technique avec l’Iran ou de la limiter en échange d’un abandon du projet de bouclier antimissile américain en Europe", a estimé mercredi Rouslan Poukhov, directeur du Centre d’analyse pour les stratégies et les technologies, sur la radio Echo de Moscou.

"Ce deal n’est pas tout à fait équitable, parce que les Américains renoncent à leur bouclier (…) pour des raisons intérieures et nous contraignent à renoncer à vendre des armes à l’Iran pratiquement sans rien donner en échange", a-t-il ajouté jugeant toutefois ce marchandage "hautement probable".

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous