IranNucléairePoursuite des pourparlers à Genève sur le programme nucléaire...

Poursuite des pourparlers à Genève sur le programme nucléaire iranien

-

AFP, Genève, 10 février – L’Union européenne représentée par la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, a poursuivi jeudi à Genève ses efforts diplomatiques pour obtenir des Iraniens des garanties pour s’assurer qu’ils ne mettent pas au point en secret des armes nucléaires.
Ces négociations, entamées mardi et prévues initialement pour durer jusqu’à jeudi, devaient terminer vendredi, a indiqué un diplomate. « Ces discussions méritent de ne laisser aucun détail de côté. Il vaut mieux les prolonger plutôt que d’achopper ensuite », a expliqué ce diplomate sous couvert de l’anonymat.
« Les menaces de Téhéran d’interrompre le dialogue n’ont pas influé sur les débats à Genève », a-t-il ajouté en référence aux déclarations du président iranien Mohammad Khatami.
Celui-ci avait mis en garde mercredi les Européens en disant que son pays pourrait revenir sur ses engagements sur le dossier nucléaire, estimant que l’Iran faisait l’objet d’une « guerre psychologique ».
Paris, Londres et Berlin veulent obtenir de Téhéran qu’il démantèle son programme d’enrichissement d’uranium en échange d’une coopération technologique et commerciale. L’uranium enrichi peut servir aussi bien à fabriquer une bombe atomique qu’à faire marcher une centrale nucléaire civile.
Le 22 novembre dernier, l’Iran avait accepté de suspendre toutes ses activités liées à l’enrichissement de l’uranium. Mais Téhéran n’accepte qu’une suspension temporaire, faisant valoir que son programme nucléaire a une vocation civile, et refuse donc de fournir aux Européens la « garantie objective » qu’is demandent.
« On avance », a indiqué jeudi à l’AFP le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn, à propos des négociations de Genève, sans donner de précisions. Mais « les Iraniens doivent savoir que nous ne jouerons pas avec eux. Et eux, ils ne doivent pas jouer avec nous », a-t-il ajouté.
Les Européens, a souligné le ministre luxembourgeois, sont « carrément opposés à ce que l’Iran ait une bombe nucléaire ».
Mardi à Genève, négociateurs européens et iraniens ont examiné la coopération technologique et commerciale, avant d’aborder mercredi les questions politiques et de sécurité et le dossier crucial de la vérification nucléaire à partir de jeudi, ont indiqué des diplomates.
Les Européens devaient avertir l’Iran que certaines de ses activités pourraient contrevenir, dans l’esprit tout au moins, à son engagement de suspendre l’enrichissement de son uranium.
Les trois pays « vont adresser une mise en garde aux Iraniens » à propos de travaux menés sur des centrifugeuses utilisées pour enrichir l’uranium, avait déclaré à l’AFP un diplomate au premier jour des pourparlers.
Aux termes de l’accord du 22 novembre, la suspension décidée par l’Iran porte à la fois sur « l’installation, l’essai et le fonctionnement des centrifugeuses ».
Les Etats-Unis, qui soupçonnent Téhéran de mettre au point en secret des armes atomiques sous couvert de nucléaire civil, surveillent de près le déroulement des discussions.
Mercredi à Bruxelles, le secrétaire d’Etat Condoleeza Rice a déploré que l’Union européenne ne se montre pas plus ferme envers l’Iran et elle a une nouvelle fois agité la menace de sanctions de l’Onu contre Téhéran.
La République islamique a assuré jeudi qu’elle allait « épuiser toutes les possibilités diplomatiques » pour calmer les inquiétudes internationales sur son programme nucléaire.
Mais le porte-parole du ministère des affaires étrangères iranien Hamid Reza Assefi a réaffirmé que l’Iran tenait à conserver ses « droits », notamment sa capacité à enrichir l’uranium.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous