IranDroits de l'hommeDes réfugiés iraniens manifestent et appellent à la fin...

Des réfugiés iraniens manifestent et appellent à la fin du régime religieux en Iran

-

Iran Focus, Berlin, 10 février – Des milliers d’Iraniens bravant le froid et la pluie, ont manifesté dans le cœur de la capitale allemande après que la justice ait jugé illégale l’interdiction dont la police berlinoise avait frappé leur rassemblement à la suite de compromis passés entre le régime de Téhéran et les autorités françaises et allemandes.

Les réfugiés, des sympathisants de la coalition d’opposition du Conseil national de la Résistance iranienne, avaient reçu l’autorisation des autorités municipales et de la police de Berlin de manifester à la porte de Brandebourg le 10 février pour soutenir le changement démocratique en Iran, pour l’anniversaire de la révolution de 1979.

Les organisateurs ont déclaré que le rassemblement – transféré à Berlin en peu de temps après que les autorités françaises l’aient annulé à Paris malgré une autorisation préalable début janvier – voulait soutenir le changement démocratique en Iran. 40.000 personnes venues de toute l’Europe y était attendues.

Aux premières heures de jeudi cependant, les autorités berlinoises ont interdit cet événement et des milliers de policiers ont été déployés dans toute la ville pour faire appliquer l’interdiction. La police a bloqué des rues entières et envoyé des agents dans les hôtels, l’aéroport et les gares pour avertir les milliers d’Iraniens qui affluaient vers la ville de ne pas rejoindre la manifestation.

De nombreux bus et des voitures privées se sont vus interdire l’entrée de la ville, des avions charters ont été retenus des heures durant sur le tarmac et les Iraniens qui étaient restés à Berlin la veille ont été réveillés par les haut-parleurs de la police à l’aube, criant que la manifestation avait été annulée et leur demandant de retourner chez eux immédiatement.

La police a finalement ouvert le passage et levé les restrictions après que les organisateurs de la manifestation aient obtenu en urgence de la justice berlinoise un verdict stipulant que l’action de la police était illégale.

Avant la décision de la justice, les Iraniens s’étaient mis à tenir de petits rassemblements dans plusieurs points de la ville. Une dizaine de parlementaires, de juristes et de défenseurs des droits de l’homme d’Allemagne, de France, de Grande-Bretagne et de Belgique ont tenu une conférence de presse impromptue sur la place Nikolsburger où des milliers d’Iraniens s’étaient rassemblés. Ils ont dénoncé ce qu’ils ont qualifié de « collusion Paris-Téhéran pour bâillonner l’opposition iranienne en Europe » et ont soutenu la « troisième voie » proposée par la dirigeante de l’opposition Maryam Radjavi dans son discours au parlement européen en décembre. Mme Radjavi rejetait la « complaisance » avec la théocratie tout comme une intervention militaire étrangère. Elle appelait à la place à une solution iranienne: « la fin de la dictature religieuse par les Iraniens et leur résistance organisée ».

Plus de 100 organisations politiques et de défense des droits de l’homme ainsi que 250 parlementaires et personnalités politiques en Europe avaient parrainé cette manifestation.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous