IranNucléaireIran: Ahmadinejad a approuvé de nouveaux sites d'enrichissement d'uranium

Iran: Ahmadinejad a approuvé de nouveaux sites d’enrichissement d’uranium

-

AFP: Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a approuvé plusieurs sites pour l’installation de nouvelles usines d’enrichissement d’uranium, malgré les menaces de nouvelles sanctions de la communauté internationale inquiète de la politique nucléaire de l’Iran.

"Le président a approuvé les endroits choisis pour de nouveaux sites nucléaires", a déclaré lundi son conseiller Mojtaba Samareh Hachémi, cité par l’agence de presse Ilna, dans une allusion aux nouvelles usines d’enrichissement que l’Iran a annoncé ces derniers mois vouloir construire.

"La construction de ces sites commencera quand il (le président) en donnera l’ordre", a-t-il ajouté sans d’autres détails.

Le 22 février, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Ali Akbar Salehi, avait indiqué que son pays entamerait dans l’année la construction de deux nouveaux sites d’enrichissement d’uranium "qui auront chacun la même capacité" que celui de Natanz (centre).

L’Iran ne dispose actuellement que d’une seule usine d’enrichissement d’uranium à Natanz, qui peut en principe accueillir jusqu’à 50.000 centrifugeuses mais n’en abrite pour l’instant qu’environ 8.000.

M. Ahmadinejad avait annoncé auparavant, le 30 novembre 2009, que l’Iran avait décidé de construire dix nouvelles usines d’enrichissement d’uranium, en réponse à une résolution de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) condamnant l’Iran pour sa politique nucléaire.

L’AIEA avait reproché notamment à Téhéran d’avoir dissimulé la construction en cours d’un deuxième site d’enrichissement à Fordo, dans une zone montagneuse à une centaine de kilomètres au sud de Téhéran.

"La conception des (nouveaux) sites est actuellement en cours", a ajouté M. Samareh Hachémi.

M. Salehi avait précisé que "les nouveaux sites seront construits au coeur des montagnes" pour "être protégés contre toute attaque" aérienne.

Israël, qui redoute comme les Occidentaux que Téhéran ne cherche à se doter de l’arme atomique malgré ses démentis répétés, n’a pas exclu une frappe militaire contre les sites nucléaires iraniens.

L’Iran a déjà fabriqué à Natanz plus de 2.000 kilos d’uranium enrichi à 3,5%, selon l’AIEA.

Téhéran a également commencé le 9 février à y enrichir de l’uranium à 20%, dont il a déjà produit 5 kilos, selon M. Salehi.

Les Etats-Unis, la Russie, la Chine et les trois pays européens (France, Grande-Bretagne et Allemagne), membres du groupe des Six, ont entamé des discussions sur de nouvelles sanctions contre l’Iran.

Le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, a annoncé dimanche que l’Iran allait discuter dans les prochains jours avec les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour tenter de les convaincre de renoncer à ces sanctions.

L’Iran a refusé en octobre une proposition de l’AIEA de livrer 70% de son uranium faiblement enrichi à la Russie, qui l’aurait enrichi à 20% avant qu’il ne soit transformé en France en combustible pour le réacteur de recherche médicale invoqué par Téhéran pour justifier la production d’uranium hautement enrichi.

Invoquant un "manque de confiance" envers les Occidentaux, Téhéran a exigé qu’un échange soit simultané et se fasse sur son territoire. Ces conditions ont été rejetées par les grandes puissances, entraînant la décision de l’Iran de produire lui-même l’uranium enrichi à 20% dont il dit avoir besoin.

"Dieu a créé le mot +compromis+ pour les relations internationales. Le principe de l’échange a été accepté (par l’Iran et les autres parties, ndlr). Nous pouvons travailler sur les détails. Nous croyons qu’en deux semaines nous pouvons rédiger un accord pour qu’il devienne opérationnel", a affirmé dimanche M. Mottaki.
Par Siavosh GHAZI

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous