IranNucléairePas d'autre choix que des sanctions contre l'Iran, dit...

Pas d’autre choix que des sanctions contre l’Iran, dit la France

-

Reuters : Les grandes puissances n’ont d’autre choix que de rechercher l’adoption de sanctions contre l’Iran après le rapport de l’AIEA concluant que Téhéran prépare de nouveaux équipements pour enrichir de l’uranium, a déclaré mardi le ministère français des Affaires étrangères.

« Les Six n’ont pas d’autre choix que de rechercher l’adoption rapide de sanctions », a dit lors d’un point de presse le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero.

Les ingénieurs iraniens ont commencé à enrichir eux-mêmes de l’uranium à 20% en février dernier, disant vouloir produire ce combustible pour un réacteur de recherches médicales à Téhéran après l’échec d’un accord avec les grandes puissances sur le traitement de cet uranium à l’étranger.

A la mi-mai, Téhéran a convenu avec le Brésil et la Turquie de remettre en oeuvre certaines parties de l’accord en acceptant de transférer 1.200 kg d’uranium faiblement enrichi, soit la majeure partie de son stock connu à l’époque, en échange de combustible destiné à son réacteur médical.

Mais le nouveau rapport de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) a montré lundi que le stock iranien d’uranium faiblement enrichi était désormais de 2,4 tonnes.

Le transfert à l’étranger de 1,2 tonne ne l’empêcherait donc pas de disposer de matière première en quantité suffisante pour une arme nucléaire, à condition que l’uranium soit enrichi à 90%.

Selon le document de neuf pages de l’AIEA, l’Iran a ajouté un deuxième ensemble de 164 centrifugeuses pour enrichir l’uranium mais ces machines supplémentaires ne sont pas encore opérationnelles.

Les Etats-Unis ont obtenu l’accord des cinq autres puissances impliquées dans le dossier iranien – France, Russie, Chine, Allemagne et Royaume-Uni – sur un projet de résolution ouvrant la voie à une quatrième série de sanctions contre l’Iran depuis décembre 2006. Ce projet a été déposé au Conseil de sécurité de l’Onu.

L’Iran a déjà prévenu qu’il pourrait annuler l’accord négocié avec la Turquie et le Brésil si le Conseil de sécurité approuvait cette nouvelle série de sanctions

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous