IranNucléaireL'administration Bush continue à faire pression sur l'Iran

L’administration Bush continue à faire pression sur l’Iran

-

AFP, Washington, 9 mars – L’administration américaine a continué mercredi à plaider pour une poursuite des pressions sur l’Iran, malgré un rapport paru le même jour dans la presse indiquant que les données disponibles sur les ambitions nucléaires iraniennes sont insuffisantes pour établir un jugement solide.

« Je pense qu’il est très sage pour le monde libre de s’inquiéter de la volonté des Iraniens de développer une arme » nucléaire, a déclaré le président américain qui s’exprimait lors d’un point de presse à la Maison Blanche à l’occasion de la visite du président roumain Traian Basescu.

De son côté la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a estimé mercredi qu’il y avait des raisons suffisantes pour nourrir de graves inquiétudes sur le programme nucléaire de l’Iran.

« Je pense qu’il y a déjà assez de preuves montrant que les ambitions nucléaires civiles de l’Iran posent problème », a déclaré la chef de la diplomatie américaine dans un entretien à Univision, la première chaîne en langue espagnole aux Etats-Unis.

« C’est la raison pour laquelle autant de pays tentent de s’assurer que cela ne pose pas un risque de prolifération », a ajouté Mme Rice selon le texte de son entretien diffusé par le département d’Etat.
Le président Bush avait auparavant plaidé pour continuer à travailler avec « nos amis et alliés qui pensent que les Iraniens veulent (développer) un programme nucléaire et savent que le fait qu’ils disposent d’un programme nucléaire serait très destabilisant ».

Mercredi, le New York Times a cité un rapport soulignant que la qualité des renseignements américains sur le programme nucléaire iranien, soupçonné d’être à des fins militaires, est insuffisante pour établir un jugement solide.

Ce rapport doit être remis au président George Bush fin mars.
Mme Rice affirme ne pas avoir connaissance de ce rapport, mais reconnaît que « l’Iran est un endroit très fermé, où il n’est pas facile de savoir ce qui se passe ».

Les services de renseignements américains ont essuyé un grave revers en Irak où leurs informations sur la présence d’armes de destruction massive, qui ont servi à justifier la guerre contre ce pays, se sont révélées fausses.

7,062FansJ'aime
1,178SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Les défis économiques de l’Iran en 2023 : inflation, investissement et relations internationales

Alors que l'Iran entre dans la nouvelle année perse, les experts du régime s'inquiètent de l'état de l'économie du...

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous