IranNucléaireUn exilé iranien parle de zone d’entrepôt secret en...

Un exilé iranien parle de zone d’entrepôt secret en Iran

-

AP, Vienne, 24 mars – Des ingénieurs iraniens ont construit une zone souterraine secrète comme installation d’enrichissement de l’uranium dans une zone militaire limitée d’accès pour l’agence de contrôle nucléaire onusienne, a affirmé un Iranien en exil jeudi.

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img4243cef9403b7.jpg » />

L’exilé – Alireza Jafarzadeh – a dit par téléphone depuis Washington que « l’installation camouflée sous forme de tunnel » avait été terminée récemment à Parchine, un gigantesque complexe militaire iranien à environ 30 km au sud-est de Téhéran.

Un responsable iranien qui s’exprime d’habitude librement à la presse a refusé de commenter à chaud cette information, disant que l’allégation ne valait pas la peine qu’on lui réponde.

Un haut diplomate habitué de l’agence internationale de l’énergie atomique, parlant sous anonymat à cause du caractère sensible de l’enquête, a dit que l’agence n’était pas au courant de ces développements.

Mais le diplomate a dit à Associated Press que si une telle construction existait sans avoir été notifiée, cela constituerait une violation d’un accord des Iraniens de suspendre toute activité d’enrichissement de l’uranium.

Le gel est en vigueur tant que les négociations entre l’Iran et les Européens se poursuivent sur la manière de lever les soupçons sur la volonté de l’Iran d’utiliser cette technologie pour faire des armes nucléaires.

La France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, les principaux négociateurs européens, insistent pour que l’Iran s’engage à renoncer ou à suspendre définitivement ses projets d’enrichissement de l’uranium. Téhéran qui dit avoir besoin de la technologie pour produire de l’électricité, refuse d’aller au-delà d’une suspension durant les négociations.

Le troisième round de discussions à Paris s’est terminé mercredi avec le refus de l’Iran de mettre en sommeil le programme, bien qu’il reste apparemment d’accord pour maintenir un gel provisoire.

Jafarzadeh, à qui l’on demandait justement si les activités d’enrichissement se déroulaient dans la zone d’entrepôt souterraine, a répondu que ses contacts, dont il dit qu’ils ont « accès aux informations au sein du régime iranien », ne savaient pas si les équipements étaient simplement entreposés ou actifs.

Jafarzadeh est l’ancien porte-parole du Conseil national de la Résistance iranienne, interdit aux Etats-Unis par Washington qui le considère comme une organisation terroriste.

Les inspecteurs de l’AIEA se sont rendus à Parchine au début de l’année et ont été autorisés à faire des prélèvements dans les environs de certains bâtiments pour tester les allégations américaines comme quoi l’Iran pourrait tester des composants hautement explosifs pour des armes nucléaires en utilisant un noyau inerte d’uranium appauvri pour un tir à blanc d’une bombe qui utiliserait de la matière fissile.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous