IranIran (actualité)Iran-Japon : Un match de protestation

Iran-Japon : Un match de protestation

-

Iran Focus, Téhéran, 26 mars – Le match de football Iran-Japon au Stade Azadi (Liberté) de Téhéran, en vue d’une qualification pour la Coupe du Monde de 2006, a tourné en une manifestation hostile au pouvoir.

L’appréhension des autorités était bien visible puisqu’elles avaient déployé un dispositif inhabituellement massif d’unités anti-émeute et de centaines d’agents des forces de l’ordre dans l’enceinte du stade et tout autour. Le général Mohammad Bagher Ghalibaf, commandant en chef des forces de sécurité de l’Etat, se trouvait même sur place à la tête de ses troupes.

Peu après le début du match, des jeunes ont défiguré d’immenses portraits de Khomeiny et du guide suprême Ali Khameneï. Ils ont aussi défié les forces de sécurité en lançant des pétards de fabrication artisanale, transformant le match en mouvement de protestation.

La fumée des pétards était si épaisse que la télévision officielle n’a pas pu retransmettre des parties du stade. A la fin de la rencontre, des affrontements ont éclaté dans les rues voisines où des jeunes ont incendié des pneus sur les places Nour et Sadeghieh.

Malgré l’interdiction pesant sur la présence féminine dans le stade, des milliers de femmes et de jeunes filles se sont rassemblées devant le stade Azadi pour protester contre la discrimination dont elles sont victimes.

Des témoins ont rapporté qu’un grand nombre de jeunes brandissaient des pancartes avec des inscriptions sur le mouvement de la résistance iranienne et son aile militaire, l’armée de libération nationale, qui se trouve en Irak.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous