NewsResistanceLes communautés iraniennes de la diaspora commémorent le 30e...

Les communautés iraniennes de la diaspora commémorent le 30e anniversaire du massacre des prisonniers politiques en Iran

-

iran-soulevement-1988massacre

Les communautés iraniennes de 20 grandes villes et capitales d’Europe et d’Amérique du Nord vont commémorer le 30e anniversaire du massacre de prisonniers politiques en Iran en 1988 par une conférence interactive simultanée, où elles demanderont à la communauté internationale d’appuyer la campagne pour poursuivre devant la justice internationale les responsables du massacre de 88 et de la répression du soulèvement en cours en Iran.

Le rassemblement de samedi 25 aout débutera à 17h00 en Europe et sera diffusé en direct en persan, en anglais, en français et en arabe sur les réseaux sociaux et les sites Internet de la Résistance iranienne, mobilisant des milliers de membres de la Résistance iranienne et leurs sympathisants à travers le monde.

Elle fait partie d’une campagne pour obtenir la justice en faveur des 30 000 victimes du massacre, pour la plupart des membres et sympathisants du mouvement de Résistance des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), lancée par le leader de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, en 2016.

La campagne exige une enquête indépendante de l’ONU sur le massacre afin de traduire devant la Cour pénale internationale les responsables d’un crime largement cité par les experts en droits de l’homme comme l’un des pires crimes contre l’humanité depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le massacre

En 1988, le Guide Ruprême, Ruhollah Khomeiny a émis une fatwa pour l’exécution de 30 000 prisonniers politiques, dont beaucoup avaient déjà purgé leur peine de prison et attendaient d’être libérés.

Le régime a formé des commissions de la mort dans les grandes villes d’Iran pour que les prisonniers soient jugés pour leur affiliation politique. La défense n’était pas autorisée et la plupart des procès ont duré moins d’une minute. Après quoi leurs corps ont été enterrés dans des fosses communes, qu’Amnesty International a rapporté que le régime a détruit et continuera de le faire pour dissimuler des preuves.

Même le successeur de Khomeiny à l’époque, Hossein Ali Montazeri, a critiqué le massacre, comme le prouve un enregistrement audio qui a été divulguée, et l’a qualifié comme étant le plus grand crime de l’histoire de la République islamique. Il a ensuite été limogé et assigné à résidence pour le reste de sa vie.

Le soulèvement

Les responsables du massacre occupent encore aujourd’hui des postes de haut rang dans le régime des mollahs et sont responsables de la répression du soulèvement qui a éclaté en décembre 2017. Les mollahs ont souvent lancé des attaques violentes contre les manifestants, mais cela n’a pas empêché le peuple iranien qui réclame haut et fort un changement de régime.

Ces manifestants, tout comme les victimes du massacre de 1988, mettent leur vie en jeu pour l’instauration de la liberté et de la démocratie en Iran.

Le rassemblement aura lieu dans les villes suivantes : Paris, Londres, Berlin, Francfort, Stockholm, Amsterdam, Rome, Oslo, Bruxelles, Berne, Ottawa, Toronto, Vancouver, Bucarest, Helsinki, Göteborg, Aarhus, et Stuttgart. Des survivants du massacre, des représentants d’associations iraniennes, de nombreux législateurs occidentaux et d’éminentes personnalités prendront la parole pour encourager la communauté internationale à adopter une politique ferme vis-à-vis du régime des mollahs.

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous