NewsResistanceFrance-Iran: Les Moudjahidin iraniens, monnaie d'échange ?

France-Iran: Les Moudjahidin iraniens, monnaie d’échange ?

-

Quelles sont les raisons de la méfiance de Paris à l’égard d’une organisation pourtant rayée de la liste noire du terrorisme international.

L’Humanité, 16 février 2009 – Françoise Germain-Robin : Qu’est-ce qui pousse le gouvernement français à s’acharner sur l’Organisation des Moudjahidin du peuple d’Iran (OMPI) ? Cette question était au centre d’une conférence qui s’est déroulée la semaine dernière au Sénat, en présence de personnalités politiques et du monde judiciaire.

La France est en effet le seul pays de l’UE à continuer les poursuites contre des membres de cette organisation d’opposition iranienne dont plusieurs dirigeants et de nombreux cadres et militants sont installés depuis de longues années à Auvers-sur-Oise.

Ils y avaient été accueillis en 1981, avec leur chef, Massoud Radjavi, et l’ancien président iranien, Bani Sadr, alors qu’ils fuyaient la répression du régime. Quelques années plus tard, en 1987, ils feront les frais du rapprochement franco-iranien : le gouvernement Chirac fait expulser Massoud Radjavi et plusieurs dizaines de ses compagnons. Ils rejoignent en Irak le camp d’Ashraf, non loin de la frontière iranienne, d’où ils continueront, avec le soutien de Saddam Hussein (en guerre contre Téhéran – NDLR), leur lutte armée contre le régime.

En 1997, en pleine tentative de rapprochement entre l’administration Clinton et l’Iran, les États-Unis placent le Conseil national de la Résistance iranienne, dont l’OMPI est le coeur, sur la liste des organisations terroristes. Exemple bientôt suivi par l’UE. La France, qui fait du zèle, lance en 2001 une enquête pour terrorisme contre l’organisation. En juin 2003, le ministre de l’Intérieur, un certain Nicolas Sarkozy, lance sa police contre le siège des Moudjahidin à Auvers-sur-Oise : perquisitions, arrestations. Le maire d’Auvers, Jean-Pierre Becquet, raconte la stupéfaction des policiers : « Jusqu’ici, on les protégeait, maintenant on les arrête ! » et des habitants abasourdis.

Pourtant, six ans après, les autorités françaises refusent toujours de fermer le dossier. Les contrats pétroliers de Total et la fourniture de matériel nucléaire semblent peser lourd dans la balance.

À la réunion du Sénat, un appel à la vigilance a été lancé en ce qui concerne le sort qui sera réservé aux 3 500 membres de l’OMPI encerclés dans la base d’Achraf une fois que l’armée irakienne en aura pris le contrôle. Certaines déclarations inquiétantes ont pu laisser craindre qu’ils ne soient renvoyés en Iran, ce qui les condamnerait à une mort certaine.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous