NewsResistanceL'Irak doit respecter le statut des résidents du camp...

L’Irak doit respecter le statut des résidents du camp d’Achraf (eurodéputés)

-

ImageAFP: Les eurodéputés ont demandé vendredi que le gouvernement irakien cesse le blocus du camp d’Achraf, dans une résolution sur la situation humanitaire de ses résidents qui ont fui l’Iran.

Le texte invite instamment le gouvernement à clarifier ses intentions à l’égard de ces personnes et demande à Bagdad de respecter leur statut juridique de "personnes protégées".

Il demande aux autorités irakiennes de renoncer à toute initiative qui mettrait leur vie ou leur sécurité en danger.

"Un libre accès à la nourriture, aux soins médicaux ainsi qu’à leurs familles et aux organisations humanitaires internationales" doit leur être assuré, demandent les parlementaires européens.

La résolution invite la Commission européenne, les Etats membres de l’UE, les gouvernements iraquien et américain, l’ONU et le Comité international de la Croix-Rouge "à oeuvrer à la recherche d’un statut juridique durablement satisfaisant pour les résidents du camp d’Achraf".

Ce camp situé dans le nord de l’Irak a été construit dans les années 1980 afin d’accueillir des membres de l’Organisation des moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI), principal groupe d’opposition au régime iranien. Ils ont été désarmés en 2003 par les forces américaines qui ont accordé leur protection aux résidents bénéficiant du statut de "personnes protégées".

Le contrôle du camp qui compte 3.500 résidents, a été transféré aux forces de sécurité iraquiennes en début d’année, à charge pour Bagdad de protéger les résidents contre toute mesure de déportation, d’expulsion ou de rapatriement forcé.

L’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) a dénoncé début avril à Genève le risque de voir les autorités renvoyer en Iran les membres des Moudjahidine du peuple résidant au camp d’Achraf.

"Les forces de sécurité irakiennes ont encerclé le camp pour empêcher les personnes d’y entrer ou d’en sortir. Ce développement fait suite à plusieurs déclarations tant par les autorités irakiennes qu’iraniennes, appelant à l’expulsion de l’OMPI d’Irak et à la fermeture du camp", a affirme l’ONG.

Maryam Radjavi, la présidente du Conseil national de la résistance iranienne, s’est félicitée vendredi du soutien des eurodéputés aux résidents du camp.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous