NewsResistanceLe candidat Moussavi fustigé par les étudiants pour son...

Le candidat Moussavi fustigé par les étudiants pour son rôle dans les massacres

-

Image

Iran focus : Mir Hossein Moussavi, candidat à l’élection présidentielle, participait lundi à une réunion avec les étudiants de Babolsar (au bord de la mer Caspienne), a été pris à partie par les étudiants pour son rôle dans « le massacre des prisons » durant l’année 1988. (Plus de 30,000 prisonniers politiques avaient alors été exécutés en moins de quelques mois dans les prisons à travers le pays).

 Selon les informations parvenues à Iran Focus, l’un des étudiants, prenant la parole lors de la réunion électorale organisée dans la mosquée de l’université Babolsar, a interrogé Moussavi en ces termes : « À l’époque vous étiez premiers ministres. Vous étiez la troisième personnalité de l’État.  Que répondez-vous à propos du silence que vous aviez affiché ? Il faut que vous répondiez franchement à cette question ! »

Alors que Moussavi tentait de s’esquiver à propos de son rôle dans l’une des épisodes les plus sombres de l’histoire contemporaine de l’Iran,  et alors qu’il s’apprêtait à quitter la salle, les étudiants se sont mis à scander : « Mir Hossein réponds sur 1988 !», « libéré les étudiants emprisonnés! »

Mir Hossein Moussavi, présenté dans les médias occidentaux par le qualificatif antonymique de « conservateur modéré », a dirigé le gouvernement de 1981 à 1989. Il est connu pour être l’un des principaux acteurs de la répression de l’opposition démocratique durant cette période noire. La principale force d’opposition, l’Organisation Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI), fait état de l’élimination de plus de 120,000 opposants politiques en 30 ans de pouvoir Khomeiniste.

Plus recemment, Reza Malek, ancien adjoint de la division des investigations du Ministère du renseignement iranien, qui fut lui même arretés, a révelé dans un message video adressé au secrétaire général Ban Ki Moon, qu’en 1988, plus 33,000 prisonniers politiques ont été exécutés dans les prisons iraniennes. Les organisations de défense des droits de l’homme, dont l’amnistie internationale, ont demandé que les principaux dirigeants iraniens soit jugé pour crime contre l’humanité devant le tribunal international pour leur rôle dans « le massacre des prisons ».

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous