NewsResistanceIran/Achraf : 36 membres de l’OMPI en grève sèche,...

Iran/Achraf : 36 membres de l’OMPI en grève sèche, sur le seuil de la mort

-

Iran Focus : Les 36 otages de l’opposition iranienne en Irak ont été transférés dans la violence à la prison de l’ancien aéroport Mossana qui est sous le contrôle spécial des services du Premier ministre irakien, rapporte un communiqué de la coalition de l’opposition iranienne, le CNRI, publié à Paris.

Ces membres du mouvement des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI),  dans leur 70e jour de grève de la faim, ont entamé une de grève sèche depuis 6 jours pour protester contre leur détention illégale

Selon le CNRI, après les trois jugements des tribunaux irakiens et la déclaration du procureur général de l’Irak se prononçant sur la libération des 36 et les acquittant de toute charge, « il n’existe aucun prétexte pour leur maintien en détention illégale » et « ce transfert violent prépare volontairement le terrain à la mort des otages ».

« Les 36 otages doivent retourner immédiatement à Achraf, sinon le gouvernement irakien portera la responsabilité directe de leur mort », selon le communiqué du CNRI.
 
« A présent, les autorités des services du Premier ministre ont émis un décret officiel ignoble disant que le ministère de l’Intérieur a le droit d’incarcérer pendant 15 jours tout étranger résidant sur le territoire. Cet argument sans fondement juridique, marque la loi de la jungle dans le ‘Nouvel Irak’ », ajoute le communiqué.

Dimanche, l’agence Associated Press, citant « un responsable des services du Premier ministre Nouri Al-Maliki » a annoncé que «l’Irak cherche un pays qui accepterait 36 personnes arrêtées appartenant à une organisation de l’opposition iranienne ». La dépêche poursuivait : « Les détenus ne seront pas envoyés en Iran et l’Irak veut les envoyer vers un pays tiers. Mais ce responsable n’a donné aucun détail ni aucune date ».

Selon le CNRI, si ces déclarations d’un responsable des services du Premier ministre irakien ne sont pas « une manœuvre de  propagande  pour gagner du temps et échapper à la responsabilité incontestable du gouvernement irakien, la Résistance iranienne, pour sauver la vie des otages, souhaite vivement leur transfert vers les Etats-Unis ou un pays membre de l’Union européenne. »

Les forces américaines, en 2004, s’étaient engagées, en échange du désarmement de l’OMPI, à les protéger jusqu’à la détermination finale de leur statut.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous