NewsResistanceJournée des étudiants: le cri de "mort au dictateur"...

Journée des étudiants: le cri de « mort au dictateur » retentit en Iran

-

AFP:  Des heurts ont opposé pendant plusieurs heures lundi à Téhéran et dans les universités les forces de sécurité iraniennes et des groupes de manifestants hostiles au président Mahmoud Ahmadinejad à l’occasion de la "Journée des étudiants", ont rapporté des témoins à l’AFP.

"La police a tiré des gaz lacrymogènes contre des groupes de manifestants qui lançaient des slogans contre le président Mahmoud Ahmadinejad" sur l’avenue Enghelab, qui longe l’Université de Téhéran, a déclaré un témoin, sans pouvoir préciser le nombre de personnes présentes.

Les mêmes moyens ont été utilisés pour disperser des manifestants sur les places Haft-e-Tir et Ferdowsi, dans le centre de Téhéran, a indiqué le site internet de l’opposition Mowjcamp.com.

En milieu de l’après-midi, des affrontements sporadiques se poursuivaient à proximité de l’Université, où de nombreux policiers et miliciens islamistes en civil (bassidjis) dispersaient de petits groupes de manifestants, qui se regroupaient un peu plus loin, a rapporté un témoin. "C’était le jeu du chat et de la souris", a-t-il dit.

Les miliciens islamistes utilisaient notamment des pistolets à impulsion électrique de type Taser, a constaté ce témoin.

Les manifestants criaient aussi "mort au dictateur" et "n’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble", selon ce témoin.

L’agence Fars a rapporté des échauffourées entre étudiants protestataires et partisans du pouvoir dans l’enceinte de l’Université de Téhéran.

Des sites internet d’opposition ont aussi fait état de rassemblements dans les villes de Machhad (nord-est) et Kermanshah (ouest).

Plusieurs groupes d’opposants ont appelé à des rassemblements contre la réélection du président Ahmadinejad à la faveur de la "Journée nationale des étudiants", qui commémore la mort de trois étudiants, tués par la police du Shah le 7 décembre 1953 lors de manifestations anti-américaines.

Le groupe conservateur au Parlement a appelé les dirigeants de l’opposition à "cesser leur entêtement politique et d’éviter ainsi d’être la cible de la colère révolutionnaire du peuple", selon l’agence Isna.

Sur son site internet (www.kaleme.com), M. Moussavi a de nouveau critiqué le pouvoir. "Si vous imposez le silence dans les universités, que pouvez-vous pour la société?", a-t-il lancé à l’adresse du gouvernement.

Dans un entretien au quotidien français Le Monde, un autre candidat à la présidentielle, le réformateur Mehdi Karoubi, a estimé que les conditions d’une "réconciliation nationale" en Iran n’étaient actuellement "pas réunies".
(…)

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous