NewsSur le fil« L'Iran actuel, foyer de terrorisme »

« L’Iran actuel, foyer de terrorisme »

-

L’Est Républicain : Le sénateur Jean-Pierre Michel demande au gouvernement de rompre avec le régime des mollahs.

« Qui est le représentant de la France à Téhéran : notre ambassadeur ou le délégué de Total ? » Cette question, Jean-Pierre Michel, sénateur PS de Haute-Saône, l’a posée à Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères…

Elle a l’intérêt de traduire l’incompréhension du Comité français pour un Iran démocratique (CFID), dont l’élu d’Héricourt est le président-fondateur, face à l’attitude française devant la révolution en cours en Iran.

C’est « du bout des lèvres », selon M. Michel, que le gouvernement Sarkozy-Fillon a condamné la répression organisée par le régime de Téhéran contre la révolte déclenchée par une grande partie du peuple iranien.

Ce point de vue a d’autant plus de poids que le CFID regroupe des parlementaires français de la majorité comme de l’opposition.

Pour l’essentiel, Jean-Pierre Michel partage la confiance en l’avenir des dirigeants du « Conseil national de la Résistance iranienne » (OMPI en sigle international).

Un premier bulletin de victoire a déjà scellé l’alliance entre les intellectuels et juristes français du CFID (dont l’ancien magistrat François Colcombet et Mgr Gaillot) et les Iraniens de l’OMPI en exil en France. Grâce à l’action des premiers (qui ont dénoncé au début de 2009 la politique judiciaire des autorités françaises), les seconds, qui ont renoncé à la violence en 2001, ne sont plus, depuis quelques mois, considérés par l’Union européenne (et donc enfin la France) comme des « terroristes ».

Autre avancée notable : le comité CFID de Jean-Pierre Michel a réuni la signature de 2.172 maires français en faveur des Iraniens qui ont trouvé refuge dans un camp à Achraf en Irak où la « solidarité internationale » les protège enfin de tout déplacement de force.

Comme les Iraniens de l’OMPI en exil en France qui dénoncent le « fascisme religieux » du régime du Guide suprême, le comité CFID estime que les conditions en Iran pour une révolution vers une démocratie sont réunies.

Fort des portables et d’Internet, le peuple est dans la rue, suivi dans une contestation s’accroissant depuis juin dernier, par deux anciens présidents et deux anciens candidats. Désormais, tous militent pour la fin du « régime théocratique » et pour la mise en place d’un régime de séparation entre le religieux et le politique, puis les élections. Il en va aussi de l’intérêt des démocraties occidentales, souligne le sénateur Michel, car « le régime des mollahs est un foyer de terrorisme ».

André M

Jeudi 31 Décembre 2009

7,062FansLike
1,164FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous