OpinionPresse internationaleEn Iran, la liberté n'a plus qu'un mobile...

En Iran, la liberté n’a plus qu’un mobile…

-


Dna.fr: Par Christian Bach – En Iran, les journalistes ont dû passer sous les fourches caudines et la presse est muselée. Aujourd’hui, la liberté d’expression s’est repliée sur l’Internet mobile et le téléphone portable.

Au cinéma L’Odyssée à Strasbourg, où les Assises du journalisme ont invité jeudi des journalistes et des blogueurs iraniens en exil, Alireza Rezaee brandit un téléphone portable : « C’est avec ça que j’ai travaillé avant de quitter mon pays il y a dix mois, à travers la montagne, de nuit ». Comme des dizaines d’autres journalistes, Alireza Rezaee qui a tenu un blog pendant deux ans a fui.

25 journalistes en prison

Après un intermède durant lequel la presse a pu prospérer, après l’élection de Khatami en 1997, la liberté d’expression a de nouveau perdu du terrain à l’arrivée du président Ahmadinejad. Les interdictions de journaux se sont multipliées. Ceux qui ont subsisté doivent faire preuve d’une totale allégeance au pouvoir islamique. Internet a été placé sous contrôle, notamment par la limitation de la vitesse de téléchargement (obstacle à l’échange de photos et de vidéos) et les autorités imposent aux fournisseurs d’accès un strict contrôle des contenus.

 Selon les chiffres divulgués à Strasbourg, 25 journalistes sont emprisonnés en Iran, plus de 240 jugements ont été rendus contre des journalistes ou des blogueurs depuis juin 2009. La majorité d’entre eux sont libres, dans l’attente d’un nouveau procès en appel, mais ont écopé d’une interdiction d’exercer leur métier pendant plusieurs années, pendant 30 ans pour les moins chanceux.

 Dans un pays où les journaux, des plus anciens – notamment Keyhan qui est aujourd’hui la « voix du Guide suprême » – aux plus récents doivent respecter les principes islamiques, où toute critique gouvernementale est considérée comme une entorse à cette règle, les journalistes n’ont plus d’autre choix que de se soumettre. S’ils refusent d’exercer dans des médias placés sous contrôle, ils n’ont d’autre alternative que la misère et l’exil.

 Le « mouvement vert » (juin 2009), considéré comme la plus forte contestation depuis 1979, a été étouffé dans le sang et a inauguré une nouvelle ère de répression. « L’expression même de « mouvement vert » est interdite. Tout cela est tellement délicat que le travail de journaliste me fait penser à celui d’un démineur », témoigne un exilé.

60 000 blogs actifs en 2008

 Internet était devenu un refuge où les journalistes s’exprimaient souvent sous un pseudonyme. Le taux de pénétration du média numérique a connu la progression la plus forte d’Asie centrale et l’on compte aujourd’hui 40 millions d’internautes (55% de la population), affirme Christophe Ginisty, président d’Internet sans frontières. Quelque 60 000 blogs actifs étaient recensés en 2008. « Mais l’Iran a conçu dès le début un réseau Internet entièrement sous surveillance ».

Suite: http://www.dna.fr/monde/info/4175706-Medias-Assises-internationales-du-journalisme-En-Iran-la-liberte-n-a-plus-qu-un-mobile

 

 

 

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous