Tag:JCPOA

Pourquoi le monde ne devrait pas capituler face aux menaces nucléaires de l’Iran

Quelques mois à peine après que les États-Unis se sont retirés de l'accord nucléaire iranien, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global...

Les négociations de Vienne sur le nucléaire iranien

Pour le gouvernement iranien et ses responsables, l'accord nucléaire iranien de 2015 (JCPOA ) semblent n'avoir eu d'autre résultat que davantage de différends entre...

Le JCPOA et les paradoxes de l’Iran

Alors que la colère du peuple iranien pour l’accord Iran-Chine s’intensifie, le ministre des Affaires étrangères du régime, Mohammad Javad Zarif, a tweeté: «Lors...

Téhéran met en péril la paix mondiale et régionale par un enrichissement illégal d’uranium

Le mardi 5 janvier, Téhéran a annoncé sa nouvelle violation de l'accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales, officiellement connu sous le nom...

Latest news

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...
- Advertisement -spot_imgspot_img

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

Must read

Le premier ministre irakien promet à Téhéran de ne pas servir de base arrière à Washington

Le Monde,8 juin - Le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki et le président iranien Mahmoud Ahmadinejad , dimanche 8 juin à Téhéran. Pour sa troisième visite en Iran depuis sa prise de fonction, en 2006, le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki a rassuré Téhéran quant à la présence à long terme des troupes américaines sur le sol irakien, affirmant que son pays n'avait pas vocation à devenir un "base" américaine "pour porter atteinte à la sécurité de l'Iran et de nos autres voisins".

Carte postale électorale d’Iran : A Chiraz, un passé qu’on n’oublie pas

Iran Focus, Chiraz, 2 juin - Mohsen frise la soixantaine, un visage oblong, un nez qui n’en finit pas, et des yeux au regard éteint. Du reste tout dans Mohsen fait penser à une ombre. Sa manière de chuchoter plutôt que de parler. Son économie de mouvement et cette manière de glisser quand il se déplace. On le confond presque avec le décor.