UncategorizedLes responsables du régime iranien : l'ennemi détient la...

Les responsables du régime iranien : l’ennemi détient la clé du cyberespace

-

L’expansion des réseaux sociaux et le développement de la communication ont affaibli l’appareil de censure du régime iranien. Alors même que le régime a recruté nombre de ses partisans pour lutter contre la prise de conscience par le peuple et pour élargir la censure du régime.

Jusqu’à présent, les preuves ont montré que le régime est le principal perdant de cette guerre malgré ses énormes investissements dans la censure de l’information, de sorte que même son chef suprême Ali Khamenei a averti que le cyberespace était devenu « débridé ».

Il a même dit une fois que s’il n’avait pas été le chef suprême du régime, il aurait pris le contrôle du cyberespace du pays lui-même. La principale préoccupation de Khamenei et du régime concernant le cyberespace est l’expansion des activités qui ciblent l’establishment ces dernières années.

Les jeunes Iraniens, tout en prenant conscience d’autres solutions pour une vie prospère et les connaissances nécessaires pour diriger un gouvernement démocratique, font écho à la voix du changement propagée par la principale opposition du régime, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (MEK/OMPI).

Ce n’est donc pas sans raison que les responsables du régime proches répètent constamment les avertissements de Khamenei sur le cyberespace.

Ils exhortent les institutions chargées de la censure à agir avant qu’il ne soit trop tard. Car selon Morteza Agha Tehrani, le président de la Commission culturelle parlementaire du régime, cité par le quotidien d’État Entekhab le 10 février 2022 : « L’ennemi détient la clé du cyberespace. Cet ennemi peut détenir la gestion du cyberespace du pays entre ses mains et créer des problèmes pour la nation quand elle le veut.

Le 11 février, la prière du vendredi de Mashhad, la deuxième plus grande ville d’Iran, Ahmad Alamolhoda, a affiché sa peur de l’inimitié contre le régime dans le cyberespace et a déclaré que l’ennemi avait fait du cyberespace son champ et « il nous attaque de toutes ses forces.”

S’adressant ensuite à Mohammad Bagher Qalibaf, le président du parlement du régime, qui participait à la cérémonie de la prière du vendredi de Mashhad, il a déclaré :

« En tant que commandant en chef de la Soft War Defence, vous devriez approuver la loi sur la réglementation du cyberespace au parlement dès que possible. »

Et le même jour, Seyed Ahmad Mehdinejad, le chef de la prière du vendredi de Semnan, a exprimé son inquiétude : « Dans cet espace virtuel et non virtuel, (les ennemis essaient) de séparer la jeunesse de la révolution et du système islamique ».

Le chef de la prière du vendredi d’Ispahan, Ahmad Salek, a averti les parents, « d’être conscients que dans le cyberespace, des ennemis jurés sont actifs et qu’il essaie de » montrer une image sombre du pays « . Dans le cyberespace, l’ennemi a réussi », a-t-il ajouté.

De même, le député Reza Taghavi a déploré cette situation, cité par l’agence de presse officielle IRNA le 11 février : « L’ennemi a choisi le cyberespace pollué comme scène pour attaquer les pensées et les idées du (système) et a attaqué tous les honneurs de cette nation dans cet espace.

Les responsables du régime iranien : l'ennemi détient la clé du cyberespace

De telles expressions d’inquiétude montrent à quel point les responsables du régime sont paranoïaques. Comme l’a dit Alamolhoda, « l’ennemi contrôle 85% du cyberespace depuis l’extérieur et cherche à créer un fossé entre le peuple et le système ».

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous