EconomyÉconomieIran: la hausse du prix du gaz provoque le...

Iran: la hausse du prix du gaz provoque le mécontentement d’une partie de la population

-

AFP: La forte hausse du prix du gaz entraînée par la suppression
des subventions sur l’énergie en décembre a provoqué le mécontentement de nombreux
Iraniens qui ont vu leur facture parfois multipliée par six ou sept.

Le vice-ministre du Pétrole Javad Oji, a admis la semaine dernière que près de 30% des
consommateurs n’avaient pas payé leurs factures d’hiver, plombées par les hausses de
décembre.

Certains abonnés, en particulier à Téhéran, ont indiqué refuser de payer leur facture en
espérant que leur résistance entraînerait une modification des tarifs, selon les médias.

Ce mécontentement a été relayé au parlement, où des députés ont demandé en vain, ces
dernières semaines, au gouvernement de revoir les tarifs à la baisse.

Dans le cadre d’un plan de suppression des subventions en vigueur depuis la révolution
islamique de 1979, le prix du gaz a été multiplié par cinq, passant à 700 rials (6 cents US)
le M3, et parfois davantage du fait d’une tarification par paliers pénalisant les grosses
consommations.

Certaines factures ont été multipliées par six ou sept, voire plus selon les témoignages
recueillies par l’AFP.

En revanche, le gouvernement verse désormais une aide directe mensuelle de 40 dollars à
chaque Iranien. Ce système favorise les familles les plus modestes qui consomment peu
d’énergie et ont donc souvent vu leurs revenus augmenter alors que le salaire minimum est
d’environ 330 dollars par mois.

Selon les chiffres officiels, 84% des abonnés ont des factures inférieures à 35 dollars par
mois.

Le gouvernement a proposé aux « gros consommateurs » d’étaler leur paiement et a également
suggéré aux habitants des ensembles résidentiels de faire poser des compteurs indépendants
pour chaque logement. Les immeubles possèdent généralement un compteur unique, la
facture étant divisée par le nombre d’appartements, ce qui entraîne l’application du tarif
maximal pour grosse consommation.

L’un des objectifs de la suppression des subventions, outre une économie budgétaire, est de
faire baisser la consommation en incitant la population à lutter contre les gaspillages.

Certains responsables iraniens ont affirmé que les 74 millions d’Iraniens consommaient autant
de gaz domestique que l’ensemble de la population de l’Union européenne.

7,062FansLike
1,162FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous