Intelligence ReportsTerrorismeGrave crise politique en Argentine sur l'Iran

Grave crise politique en Argentine sur l’Iran

-

Grave crise politique en Argentine sur l'Iran

Un procureur accusant Cristina Kirchner d’avoir couvert Téhéran dans l’attentat antijuif qui avait fait 85 morts en 1994 a été retrouvé mort dans son appartement, une balle dans la tête, alors qu’il devait faire le lendemain des révélations sur l’affaire devant le Congrès. La correspondante du Figaro à Buenos Aires,Alice Pouyat, a rapporté à ce propos:

Ce décès est un choc car il intervient à la veille d’un jour clé: le procureur devait détailler lundi, devant le Congrès, des accusations très lourdes contre la présidente argentine et quatre de ses proches, dont le ministre des Affaires étrangères. Selon un document de 300 pages (dont seuls quelques détails ont été rendus publics jusqu’ici car y apparaît le nom d’agents des services de renseignement), l’administration de Cristina Kirchner1 a tenté d’occulter la responsabilité de l’Iran dans l’attentat de 1994.

Cet attentat antisémite, le plus grave qu’a connu le pays, a traumatisé la communauté juive d’Argentine, la plus importante d’Amérique latine. «Aujourd’hui, la bombe de l’Amia a éclaté à nouveau», a réagi lundi Julio Schlosser, président de la Délégation des associations israélites argentines.

Les zones d’ombres des institutions argentines
Plus largement, cette affaire inquiète tout le pays car elle met en évidence les zones d’ombre des institutions. En dépit de vingt ans d’investigations, l’affaire, qui a connu de nombreux rebondissements, n’a jamais été résolue. Un juge a été destitué et un ex-président a été mis en examen pour irrégularité dans l’enquête. Une piste locale a longtemps été évoquée, puis écartée.
Selon ¬Nisman, le gouvernement aurait tenté de dédouaner l’Iran pour s’assurer du pétrole à bon prix, en échange de céréales.

La semaine dernière, nouveau rebondissement: Alberto Nisman affirme être en possession d’écoutes téléphoniques qui montreraient que l’administration Kirchner a «négocié» l’impunité de terroristes iraniens. En 2006, un mandat d’arrêt international avait été lancé à l’encontre de cinq ex-membres du pouvoir iranien. Mais, en 2013, le gouvernement Kirchner conclut un accord avec Téhéran pour créer ensemble une «commission de la vérité», très critiquée par ceux qui estimaient qu’elle allait à l’encontre de l’indépendance de l’enquête argentine2. Selon Nisman, le gouvernement aurait tenté de couvrir l’Iran pour s’assurer du pétrole à bon prix, en échange de céréales.

Depuis le début, le gouvernement réfute les accusations et crie au complot destiné à «le destituer». À quelques mois de l’élection présidentielle d’octobre 2015, la justice multiplie enquêtes et révélations contre Cristina Kirchner, dont le mandat n’est pas renouvelable. L’audition devant le Congrès était censée éclaircir ces accusations. Une enquête est donc ouverte pour faire la lumière sur la mort de Nisman et déterminer s’il s’agit d’un suicide ou d’un assassinat. Dimanche, ses gardes du corps, qui devaient venir le chercher, ont trouvé la porte de son appartement fermée à clé de l’intérieur. Le corps gisait dans la salle de bains. À côté de lui, un calibre 22. La semaine passée, Nisman avait confié au journal Clarín qu’il redoutait de trouver la mort dans cette affaire3.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous