Intelligence ReportsTerrorismeProcès historique d'un diplomate du régime iranien en Europe

Procès historique d’un diplomate du régime iranien en Europe

-

Le procès historique du diplomate iranien Assadollah Assadi en Belgique a récemment attiré l’attention des médias internationaux. Assadi est le premier diplomate à être jugé en Europe en raison de son implication dans une tentative de terrorisme de grande envergure.

Malgré les meilleurs efforts du gouvernement iranien, qui comprenait des pots-de-vin, une fausse revendication de l’immunité diplomatique et la menace de nouveaux actes de terreur, le procès d’Assadi et de ses trois complices pour avoir tenté de faire sauter le rassemblement Iran libre de 2018 a commencé en Belgique depuis le 3 décembre.

Les efforts des responsables iraniens pour obtenir la libération d’Assadi, plutôt que de le considérer comme un agent voyou, ont provoqué un scandale. Cependant, les ayatollahs considéraient clairement que les dégâts en valaient la peine pour tenter d’arrêter le procès. Cela confirme également l’affirmation du procureur belge selon laquelle Assadi n’agissait pas de sa propre initiative mais sur les ordres de son gouvernement.

Non seulement cette affaire verra probablement Assadi derrière les barreaux pendant 20 ans, si la recommandation du procureur est prise en compte ce sera également une condamnation du gouvernement iranien et fournira le catalyseur parfait pour que toutes les nations occidentales réévaluent leur politique concernant le régime en Iran.

Le monde, en particulier l’Europe, verra que la politique de complaisance n’a fait qu’encourager le gouvernement iranien à commettre des actes de violence odieux dans les pays étrangers.

«Tant d’années passées à fermer les yeux sur le terrorisme du régime ont poussé le diplomate terroriste du régime à mener une opération terroriste sur le sol européen, mais il prétend qu’il jouit de l’immunité diplomatique et qu’il ne devrait pas être jugé», a écrit le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

Comme indiqué dans un article de Politico sur le sujet le 27 novembre, «l’affaire aura probablement de graves ramifications pour les relations UE-Iran». Le monde suivra attentivement le procès et la réaction de l’UE, attendant un signal sur la manière de traiter le régime iranien à présent. Ils doivent maintenant choisir entre la justice ou le commerce et il est très peu probable qu’ils aient l’audace de se ranger du côté des mollahs après cette épisode.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous