Intelligence ReportsTerrorismeL'Iran a créé une unité de mercenaires navals, selon...

L’Iran a créé une unité de mercenaires navals, selon un groupe d’opposant

-

Avec l’AFP – L’Iran a créé une milice de mercenaires pour conduire des attaques contre ses ennemis régionaux, en particulier au large du Yémen, a affirmé mercredi un groupe d’opposants iraniens.

Le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), interdit en Iran, soutient que cette unité est intégrée à la Force Qods, l’unité d’élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique.

« La force Qods a recruté des mercenaires pour de nouvelles unités terroristes armées et formées pour attaquer des navires et des cibles maritimes dans la région« , a-t-il affirmé dans un communiqué. Le CNRI, bras politique des Moudjahidines du peuple (MEK en persan), précise que les mercenaires viennent d’Irak, du Liban, du Yémen et de pays africains.

Le MEK est un groupe d’opposition armé au pouvoir islamique.

Le CNRI évoque l’existence d’un site d’entraînement à Ziba Kenar (Nord de l’Iran), sur la mer Caspienne, d’où les miliciens seraient ensuite organisés en commandos et déployés en mer d’Arabie, dans le détroit de Bab El-Mandeb entre le Yémen et la corne de l’Afrique, et en mer Rouge. L’objectif, selon le CNRI, est de « perturber la navigation des navires commerciaux, attaquer les ports, prendre des navires en otage et poser des mines ».

Il était impossible mercredi de vérifier rapidement ces allégations, publiées en pleines négociations à Vienne entre la République islamique et la communauté internationale sur le programme nucléaire iranien.

Dans la guerre qui déchire le Yémen depuis 2014, l’Iran soutient les rebelles houtis dans leur combat face au gouvernement, soutenu par l’Arabie saoudite. Les tensions sont montées d’un cran ces derniers jours, avec le lancement d’une attaque de missiles contre l’allié régional des Saoudiens, les Emirats arabes unis (EAU). Les Etats-Unis ont dans la foulée décider d’envoyer un navire de guerre dans la zone.

L'Iran a créé une unité de mercenaires navals, selon un groupe d'opposant

Pour Pierre Razoux, directeur académique de la FMES (Fondation méditerranéenne d’études stratégiques), la force Qods a toujours eu pour objectif d’entraîner des supplétifs pour conduire des opérations asymétriques. « Ce qui est sans doute un peu nouveau, c’est qu’ils les fassent désormais pour les actions navales.

7,062FansJ'aime
1,182SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts et ses bas. La disparition du système clérical ne semble...

Les Iraniens rejettent une supposée alternative monarchiste pour l’Iran

Par : Nader Nouri Malgré une répression féroce et plusieurs pendaisons, le mouvement de protestation pour le changement affiche une...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous