Intelligence ReportsTerrorismeIran : Des agents de renseignements iraniens pénètrent dans...

Iran : Des agents de renseignements iraniens pénètrent dans la capitale américaine

-

Iran Focus, Washington, 24 octobre – Dans un rapport publié lundi, un groupe politique spécialisé sur l’Iran a annoncé que des agents du tristement célèbre VEVAK, Ministère iranien des Renseignements et de la Sécurité, sont entré aux Etats-Unis. Selon cette déclaration ils envisagent de tenir une conférence qui a pour but de semer la « désinformation » et de « planter les graines du terrorisme dans le sol américain ».
Le Comité de politique iranienne (CPI), dont le siège est à Washington, a déclaré que l’arrivée de ce groupe était « un stratagème mis au point par le nouveau président de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, à des fins de désinformation. Ce dernier mobilise les services de renseignements iraniens pour sonder les Etats-Unis « .
« Tout comme les activités de renseignements de Ahmadinejad ont eu lieu avant des attaques d’insurgés en Irak, les activités des services secrets iraniens aux Etats-Unis pourraient être le signal d’agression sur le territoire américain », a prévenu Clare Lopez, directeur exécutif du CPI.
Le CPI a présenté Karim Haghi, connu aussi sous le nom de Karim Haqi ou Haggi Moni et qui faisait route vers les Etats-Unis à partir des Pays-Bas, comme un agent de longue date de l’OMPI.
De son coté, le groupe d’opposition iranien, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a publié un communiqué condamnant le « complot du VEVAK », qui selon lui est organisé par des agents de renseignements qui se font passer pour d’anciens membres de haut rang du groupe d’opposition les Moudjahidin-e Khalq (MeK). Le CNRI a déclaré que Haghi avait été « utilisé par le régime à des fins d’espionnage et de terrorisme, ainsi que pour propager de fausses informations à l’encontre de l’opposition iranienne tout au long des dix dernières années. »
Haqi est soutenu et financé par le VEVAK directement à partir de Téhéran et entretient des contacts avec d’autres agents du VEVAK en Europe. Dans le but de garder ces contacts secrets, il rencontre de hauts membres du VEVAK en Extrême-Orient, y compris à Singapour » précise le CNRI, ajoutant qu’à plusieurs reprises Haghi a été interrogé et a reçu des avertissement de la police hollandaise pour ses contacts, sa collaboration et l’argent qu’il reçoit du VEVAK.
Le CPI a présenté deux autres « agents du VEVAK » qui ont pris part à la conférence de lundi : Amir-Hossein Kord Rostami et Mahrokh (Parvine) Hadji, tous deux venant du Canada. Selon le groupe, Hadji « conserve des liens actifs avec un réseau d’agents situés au Canada et en Europe. L’association Pars-Iran, qui a organisé la conférence de presse du 24 octobre 2005 à Washington, sert de façade aux services de renseignements iraniens implantés au Canada. »
Le CPI a ajouté que Rostami, un autre agent de renseignements iranien implanté à Ottawa, a été officiellement membre du Corps des gardiens de la révolution dans la région de la mer Caspienne dès 1979.
Durant l’été 1981, Rostami a pris part à des coups de filets contre le MeK et ses partisans dans la ville de Gorgan, au nord de l’Iran, a déclaré le CNRI. Il ajoute qu’en 1986, le VEVAK l’a désigné pour infiltrer les rangs du MeK. Il a été rapidement démasqué, ce qui a entraîné son expulsion. Rostami s’est aussi occupé pendant un temps de la bibliothèque du « Centre Culturel Fatemeh » de l’ambassade iranienne au Canada.
Dans son communiqué, le CNRI recommande vivement aux autorités américaines de ne pas permettre au « Parrain du terrorisme et le plus actif soutien du terrorisme d’Etat » de faire des Etats-Unis une «base d’opération pour ses activités contre les exilés iraniens et les opposants du régime ».
Le CPI préconise que le Département américain de la Sécurité, de la Citoyenneté et des Services d’immigration, bloque toute future entrée d’agents iraniens sur le sol des Etats-Unis et appelle le Département d’Etat à annuler les visas et à expulser les « trois agents de renseignements iraniens – Karim Haqi, Mahrukh (Parvine) Haji et Amir-Hossein Kord Rostami ».
Le CPI a aussi suggéré que le FBI désigne des agents supplémentaires chargés de surveiller les activités des officiers de renseignements iraniens sur le sol américain, avec pour objectif d’éliminer leur présence.
Bruce McColm, directeur-adjoint du CPI a déclaré que « la multiplication des agressions contre les dissidents iraniens à l’étranger fait partie d’un plan d’action mondial mené par Ahmadinejad. En général, les opérations de renseignement menées par le ministère iranien des renseignements et de la sécurité sont suivies par des tentatives d’assassinat perpétrés par ses agents ».

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous