Intelligence ReportsTerrorismeAttentat à Delhi: l'Inde attend des mandats d'Interpol contre...

Attentat à Delhi: l’Inde attend des mandats d’Interpol contre des Iraniens

-

NEW DELHI, 16 mars 2012 (AFP) – La police indienne a annoncé vendredi que l’organisation internationale Interpol allait publier dans les prochains jours des « notices rouges » à l’encontre de trois suspects iraniens dans le cadre de l’enquête sur l’attentat ayant visé en février l’ambassade d’Israël à New Delhi.

Ces « notices rouges », utilisées pour demander l’arrestation provisoire en vue d’extradition de personnes recherchées, seront émises « dans les deux prochains jours », a déclaré le commissaire de police de New Delhi, Brijesh Kumar Gupta.

Les trois suspects, présentés sous les noms de Houshang Ashfar Irani, Sayed Ali Sadr Mehdian et Abolghasemi Mohammad Reza, seraient actuellement en Iran.

M. Gupta a également révélé que l’enquête avait établi un lien formel entre l’attentat, commis le 13 février, et un projet d’attentat visant des diplomates israéliens à Bangkok.

Selon des médias indiens, les trois hommes sont entrés en Inde avec des visas de touristes deux semaines avant l’attentat.

Lors de l’attentat à New Delhi, attribué à l’Etat hébreu à l’Iran, une diplomate de 42 ans, épouse de l’attaché à la Défense à l’ambassade d’Israël, a été grièvement blessée à la colonne vertébrale par l’explosion d’une bombe accrochée par un motard à l’arrière de sa voiture.

Le même jour, en Géorgie, la police a désamorcé un engin explosif découvert dans une voiture d’un employé de l’ambassade israélienne à Tbilissi.

Le lendemain, un Iranien a été blessé à Bangkok dans une série d’explosions. Les renseignements thaïlandais ont peu après assuré qu’un projet d’attentat mené par des Iraniens visait des diplomates israéliens.

Téhéran a démenti toute implication.

La semaine dernière, la police de New Delhi a annoncé l’arrestation d’un suspect de nationalité indienne, Syed Mohammed Kazmi, travaillant comme journaliste indépendant pour l’agence de presse iranienne Irna.

Selon M. Gupta, ce dernier, qui nie toute implication, a aidé les Iraniens à venir à New Delhi et à recueillir des informations sur les mouvements du personnel diplomatique de l’ambassade d’Israël ainsi que sur les lieux possibles d’attentat.

Un scooter ayant servi, selon la police, lors de l’attentat a été retrouvé au domicile de M. Kazmi, a ajouté M. Gupta.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous