Iran and its NeighboursGrande offensive arabe contre les Houthis pro-iranien au Yémen

Grande offensive arabe contre les Houthis pro-iranien au Yémen

-

L’Arabie saoudite a lancé jeudi avec ses alliés de la région du Golfe une campagne de frappes aériennes au Yémen dans le but de faire reculer les Houthis qui assiègent Aden, la ville du sud du pays où s’est réfugié le président yéménite, a rapporté Reuters.

Selon la chaîne de télévision Al Arabiya basée à Dubaï, le royaume a affecté 100 avions de guerre et 150.000 soldats à l’opération militaire au Yémen tandis que l’Egypte, le Pakistan, la Jordanie et le Soudan sont prêts à participer à une offensive au sol. Ces chiffres n’ont pas été confirmés par Ryad. Selon Al Arabiya, l’offensive réunit aussi des avions de l’Egypte, du Maroc, de Jordanie, du Soudan, du Koweït, des Emirats arabes unis, du Qatar et de Bahreïn.

Peu après l’annonce de l’offensive par l’ambassadeur d’Arabie saoudite aux Etats-Unis, des avions de guerre non identifiés ont lancé une attaque sur l’aéroport de Sanaa, la capitale, et sur sa base militaire aérienne de Doulaimi, ont indiqué des habitants. Les frappes ont visé un quartier résidentiel au nord de la capitale, faisant des dizaines de victimes, rapporte la chaîne de télévision houthie Al Massirah. Aucun bilan n’a pu être obtenu par Reuters.

« Nous ferons ce qu’il faudra pour empêcher la chute du gouvernement légitime du Yémen », a déclaré l’ambassadeur lors d’une conférence de presse.

Après les premières frappes, les cours du pétrole ont monté de près de 6%. Les cours à terme du Brent sont remontés à près de 60 dollars le baril avant de revenir dans la zone des 58 dollars.

L’ambassadeur saoudien, Adel al Djoubeir, a précisé qu’une coalition de dix pays participait à l’offensive militaire et que celle-ci avait lieu à la demande expresse du président Abd-Rabbou Mansour Hadi. Après la prise de Sanaa, par les Houthis en septembre dernier, les troubles se sont accentués dans le pays et, en février, le président s’est réfugié à Aden, le grand port du sud du pays.

Dans une lettre adressée mardi au Conseil de sécurité des Nations unies, le président Hadi avait indiqué avoir demandé à la Ligue arabe et au Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Oman, Koweït, Bahreïn, Émirats arabes unis et Qatar) « de fournir immédiatement tous les moyens nécessaires, y compris une intervention militaire, pour protéger le Yémen et sa population. »

Comme base juridique de sa demande, Hadi citait l’article 51 de la charte des Nations unies, qui concerne le droit individuel ou collectif à l’autodéfense contre une attaque armée.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous