Iran and its NeighboursIrakl’Iran et le ministère de l’intérieur irakien dirigent six...

l’Iran et le ministère de l’intérieur irakien dirigent six autres salles de torture

-

Iran Focus, Londres, 19 novembre – Le ministre irakien de l’Intérieur Bayan Jabr dirige six autres chambres de torture similaires au fameux centre de détention découvert au nord de Bagdad au début de la semaine, a déclaré un haut responsable du ministère de l’ntérieur qui a démissionné de son poste samedi dernier.

Beaucoup d’opposants au gouvernement irakien ont été systématiquement arrêtés et emmenés dans des centres de détention où ils ont été torturés. Dans bien des cas les cadavres ont été découverts plus tard, abandonnés en plein air. C’est ce qu’a dit le général Montazer Sameraïe , ancien inspecteur des forces spéciales du ministère irakien de l’intérieur, a dit à la chaîne d’informations satellite al-Arabiya, ajoutant que de hauts responsables du ministère connaissaient l’existence de ces centres.

Sameraï a déclaré que les membres du 9e brigade de Badr, la branche militaire de l’Assemblée suprême de la révolution islamique en Irak (ASRII), étaient impliqués dans la gestion de ces centres illégaux sous le couvert du personnel du ministère de l’Intérieur.

Il a dit que le ministre de l’Intérieur Jabr – lui-même un haut responsable de l’ASRI – supervise personnellement le projet et qu’aucune opération des forces de sécurité n’est entreprise sans son accord personnel.

Ces nouvelles révélations arrivent au moment où le ministre est fortement critiqué par les quotidiens irakiens pour avoir défendu le voisin iranien dans cette affaire.

Les liens de l’ASRII avec l’Iran remonte à 1982, quand ce mouvement a été créé à Téhéran sur les ordres du chef iranien de l’époque, l’ayatollah Rouhollah Khomeiny. Actuellement guide suprême d’Iran, Ayatollah Ali Khamenei a été mandaté pour écrire le manifeste du Conseil et le but principal du groupe est de propager la révolution iranienne en Irak.

Selon Samera’ï, les forces spéciales du ministère irakien de l’intérieur, qui reçoivent leurs ordres de Jabr, détiennent et interrogent fréquemment les irakiens qui s’opposent au gouvernement actuel sans avoir obtenu de mandat de la justice du pays.

Il a identifié Ahmad Salman comme l’interrogateur en chef de la force spéciale du ministère intérieur, ajoutant que Salman a été un colonel dans la branche spéciale du ministère de sécurité et d’intelligence iranienne (MOIS).

Ces dernières révélations contre le ministre de l’intérieur irakien arrivent alors qu’un autre haut responsable irakien est accusé de collusion avec le régime iranien.

Les activistes irakiens ont déclaré au journal iranien Focus que le conseiller irakien sur la sécurité nationale, Mowafaq al Rubai, tentait de faire disparaître les preuves de l’ingérence iranienne en Irak.

Al Rubai a déclaré lors d’une visite à Téhéran cette semaine, « il n’y a pas de preuves qui prouvent que l’Iran s’ingère dans les affaires intérieures en Irak ».

Les autorités irakiennes, américains et britanniques en Irak ont souvent accusé l’Iran de soutenir les insurgés et d’infiltrer les agents déguisés en pèlerins en Irak.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous