Iran and its NeighboursIrakDossier spécial : L’ingérence de l’Iran dans les élections...

Dossier spécial : L’ingérence de l’Iran dans les élections en Irak, Diyala – 2

-

Iran Focus, Bagdad, 16 décembre – Le ministère irakien de l’Intérieur, déjà soumis à un tir de barrage sur ses salles de torture dirigées par des agents des renseignements iraniens, a de nouveau été dénoncé vendredi pour avoir empêché des sunnites de voter le jour d’avant lors du scrutin législatif dans la province clé de Diyala, a appris Iran Focus.

Le ministre irakien de l’Intérieur, Jabr Bayan, un haut responsable de l’Assemblée suprême de la révolution islamique en Irak (ASRI) soutenu par l’Iran, est connu pour ses liens avec les gardiens de la révolution de Téhéran. Basé en Iran pendant vingt ans avant la guerre menée par les Américains, la branche armée de l’ASRI, la brigade Badr, a été impliqué dans des affrontements frontaliers violents contre les forces irakiennes.

Dans la ville sunnite de Khales, des membres de la Brigade Badr ont retiré les noms de plusieurs listes arabes sunnites des bureaux de vote, selon un responsable qui a requis l’anonymat.

« Ils disaient aux gens qu’ils devaient voter pour la liste de l’Alliance [irakienne »> unie » a précisé le responsable joint par téléphone.

L’Iran apporte une assistance très active à l’Alliance irakienne unie (AIU), conduite par son allié de longue date, Abdul Aziz al Hakim, le religieux chi’ite à la tête de l’ASRI.

Ce responsable a ajouté que des sources de police avaient confirmé la confiscation d’un nombre d’urnes remplies de faux bulletins en faveur de la liste « 555 », qui représente l’AIU, dans plusieurs bureaux de vote.

Plusieurs bureaux de votes dans des zones où on s’attendait à ce que les gens votent en faveur des groupes opposés à la théocratie iranienne manquaient d’urnes pour que les électeurs y déposent leurs bulletins ; seules deux des vingt urnes étaient disponibles.

Il y a eu beaucoup de protestations de la part des sunnites excédés par les mesures préventives prises à leur encontre dans et autour de la ville. Plusieurs bureaux de vote ont été d’abord fermés par des officiels du ministère de l’Intérieur qui ont ensuite été obligés de les rouvrir après que les manifestations d’Irakiens voulant voter se fassent plus intenses.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous