Iran and its NeighboursIrakGeorge W. Bush dénonce l'ingérence syrienne et iranienne en...

George W. Bush dénonce l’ingérence syrienne et iranienne en Irak

-

AFP : 16 décembre – Les Etats-Unis ont mis en garde mercredi l’Iran et la Syrie contre toute ingérence dans les affaires internes de l’Irak, même si les militaires américains reconnaissent avoir du mal à évaluer l’importance de leur influence.
« Nous continuerons de faire savoir clairement, tant à la Syrie qu’à l’Iran (…) que l’ingérence dans les affaires internes de l’Irak n’est pas de leur intérêt », a déclaré le président américain George W. Bush, en recevant à la Maison Blanche le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi.
« Nous avons dit très clairement aux pays de la région (…) que nous attendons là-bas de l’aide pour créer une société dans laquelle les gens sont capables d’élire leurs dirigeants », a ajouté George W. Bush.
Le président américain n’est pas entré dans le détail de cette ingérence attribuée aux deux pays mais le ministre irakien de la Défense, Hazem Chaalane, s’en était chargé un peu plus tôt.
Selon lui, les deux pays sont responsables des violences en Irak à la veille du lancement de la campagne électorale pour les élections générales dans ce pays prévues le 30 janvier.
« Le terrorisme en Irak est entretenu par le renseignement iranien, le renseignement syrien, les affidés de Saddam Hussein en collaboration avec le groupe (de l’islamiste jordanien Abou Moussab) Zarqaoui », a souligné le ministre. « Le financement et l’entraînement des terroristes se déroulent en Iran et en Syrie », a-t-il soutenu.
Le président américain a souligné que les Etats-Unis attendaient des pays voisins de l’Irak qu’ils aident le gouvernement intérimaire irakien « afin que les frontières soient contrôlées et que soient interrompus les passages d’individus et d’argent visant à aider les terroristes ».
Presque simultanément, les militaires américains avouaient cependant être dans l’incapacité de déterminer avec précision l’importance de l’influence de l’Iran et de la Syrie en Irak.
« Nos activités de renseignement de ce côté de la frontière (en Syrie et Iran) sont très, très difficiles », a affirmé à des journalistes le chef adjoint du Commandement central américain, le général Lance Smith qui a le Moyen-Orient dans sa zone de responsabilités.
L’influence iranienne sur les chiites irakiens « est très difficile à mesurer ». « Il y a une influence, il y a une intention de l’Iran d’influencer les choses là-bas » mais, bien que ce soit une source d’inquiétude, « son importance n’est pas claire », a admis le responsable militaire.
En ce qui concerne la Syrie, le général Smith a rappelé que son président, Bachar al-Assad, avait catégoriquement démenti tout soutien aux insurgés en Irak, et que des informations avaient fait état d’arrestations par les autorités syriennes de quelque 1.000 à 2.000 personnes traversant la frontière.
Mais « il est difficile pour nous de confirmer cela », a-t-il reconnu. « Il est clair pour no s qu’il y a toujours beaucoup d’activités en Syrie tant en matière de soutien financier que de mouvements de combattants étrangers entrant et sortant d’Irak », a-t-il dit. « Nous ne pensons pas que cela soit autorisé par le gouvernement au plus haut niveau mais ne savons pas son état réel de connaissances à ce sujet », a-t-il précisé.
Ni la Syrie ni l’Iran n’ont réagi mercredi aux déclarations de George W. Bush. L’Iran a qualifié de « propagande » les propos du ministre irakien de la Défense.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous