Iran and its NeighboursIrakIran : Pasdaran menace de kidnapper des soldats américains

Iran : Pasdaran menace de kidnapper des soldats américains

-

AKI, Téhéran, 29 janvier – Les gardiens de la révolution d’Iran, ou Pasdaran, ont menacé de kidnapper des soldats américains si Washington refusait de libérer les cinq hauts responsables iraniens arrêtés à Erbil, dans le nord de l’Irak, lors d’un raid contre le consulat de Téhéran plus tôt cette année. Dans un article publié par l’organe des Pasdaran, Sobh-e-Sadegh, le directeur du centre des études stratégiques de la présidence iranienne, Reza Zakeri, indique également que l’Iran va se venger de tout nouvel enlèvement de citoyens iraniens.

Cinq hauts responsables iraniens sont détenus dans cette ville sous contrôle kurde pour des accusations de complicité avec une faction des Gardiens de la Révolution d’Iran, Pasdaran, qui finance et arme des insurgés en Irak.

« Les États-Unis ont dressé une liste sur laquelle figurent les noms de 35 hauts responsables de Pasdaran et de l’agence atomique d’Iran devant être enlevés puis interrogés sur le potentiel militaire et nucléaire de la République islamique ; mais s’ils essaient de kidnapper ne serait-ce qu’une seule personne, notre réponse sera sévère et immédiate », a écrit Zakeri dans l’article.

Cet article fait suite à un papier du Washington Post paru la semaine dernière, affirmant que l’administration Bush avait autorisé les troupes américaines à tuer ou capturer les agents iraniens en Irak.

Le Washington Post a annoncé que le programme dit « tuer ou capturer » du gouvernement de Bush avait été lancé par le président lui-même lors d’une réunion avec ses hauts conseillers en automne dernier, ce dans le but de réduire l’influence de l’Iran au Moyen orient et de convaincre le pays de finalement abandonner son programme nucléaire. Cette initiative aurait été réaffirmée après la guerre de 34 jours entre Israël et la milice libanaise du Hezbollah, armée par l’Iran, qui s’est achevée le 14 août sur un fragile cessez-le-feu.

« La présence militaire des USA en Irak, en Afghanistan, dans le Caucase, en Asie centrale, en Europe et en Amérique latine est à la fois très importante et extrêmement isolée ; c’est pourquoi le fait d’enlever un soldat américain en uniforme coûte moins cher que d’acheter un produit de basse qualité fabriqué en Chine », selon l’article.

Tout en expliquant la façon dont la milice Mahdi du religieux radical chiite Moqtada al-Sadr est parvenue à kidnapper des soldats américains sans entraînement militaire préalable, l’article de Sobhe Sadegh affirme que ce serait une tâche relativement aisée pour Pasdaran qui bénéficie d’un bon entraînement.

« Même si un État n’a aucune influence dans le pays où les troupes américaines sont postées et n’a aucune relation étroite avec les forces locales, et même s’il ne dispose d’aucun officier bien entraîné pour des opérations similaires, il ne lui serait pas difficile de capturer des hommes blonds aux yeux bleus en tenue militaire : il serait tout simplement nécessaire d’ouvrir une valise et d’être généreux », a conclu Reza Zakeri.

7,062FansLike
1,179FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous