Iran and its NeighboursIrakUn groupe d’opposition : les dirigeants iraniens ont planifié...

Un groupe d’opposition : les dirigeants iraniens ont planifié la capture des marins britanniques

-

Iran Focus, Londres, 31 mars – Le principal mouvement d’opposition iranien, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a déclaré samedi que le Corps des gardiens de la révolution iranien (CGR) avait planifié la capture récente de 15 marins britanniques et détenait le groupe dans une tentative d’obtenir des concessions de l’occident.

Une unité du 3e commandement régional de la marine des CGR basé à la garnison de Khorramchahr (sud-ouest de l’Iran) a mené cette opération le 23 mars, a déclaré Hossein Abedini, membre de la commission des Affaires étrangères du CNRI lors d’une conférence de presse à Londres. Il a dit que la garnison était en état d’alerte rouge.

“Le contre-amiral Rachid Hosseini, commandant du troisième commandement régional de la marine du CGR, a personnellement commandé l’opération pour capturer les marins britanniques”, a-t-il dit à la presse.

“Plusieurs commandants de la marine du CGR ont été stationnés à Khorramchahr. Le Colonel Badine était le commandant opérationnel basé à Khorramchahr à l’époque des arrestations”.

Il a donné les noms de trois officiers du CGR – les colonels Majidi, Abbas-Zadeh et Issavi – impliqués dans la capture.

Hossein Abedini a déclaré que les informations en sa possession montraient que le contre-amiral du CGR Morteza Safari, était en contact avec le contre-amiral Hosseini lors de l’exécution de l’opération. Le contre-amiral Safari est un des commandants du CGR visés par les sanctions de la résolution 1747 du Conseil de sécurité de l’ONU.

Une force de commandement composée de représentants des ministères des Renseignements et des Affaires étrangères en coordination avec l’état-major interarmées du CGR sous la supervision directe du Conseil suprême de sécurité national suit actuellement l’affaire des marins, a-t-il indiqué.

Hossein Abedini a dit que les informations du CNRI avaient été sorties clandestinement d’Iran par l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), un des membres majeurs du Conseil.

“Le régime des mollahs a prémédité la capture des marins britanniques afin d’arracher des concessions à la communauté internationale et détourner l’attention de ses projets nucléaires. Les allégations comme quoi les marins se trouvaient dans les eaux territoriales iraniennes sont sans fondement. »

“Prendre des marins britanniques en otages entre dans le cadre de la politique d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme du fascisme religieux. »

Il a ajouté qu’une “politique correcte” avec Téhéran doit comporter deux éléments : “D’une part, la rupture de toutes les relations diplomatiques et commerciales avec ce régime et imposer à la place des sanctions générales. D’autre part, lever tous les obstacles et les restrictions dressés contre l’opposition iranienne, en particulier l’étiquette illégale de terrorisme des Moudjahidine du peuple d’Iran.

“Le refus ces trois derniers mois du gouvernement britannique d’appliquer le verdict du tribunal de Première instance des communautés européennes annulant la désignation terroriste de l’OMPI, a convaincu les dirigeants de Téhéran que ses violations des résolutions du Conseil de Sécurité et son ingérence en Irak ne provoqueront pas de réactions sérieuses”, a-t-il poursuivi.

Abedini a dit à la presse que le CNRI avait transmis ses informations au 10 Downing Street, siège du Premier ministre.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous