Iran and its NeighboursIrakWashington et Téhéran discutent de la sécurité en Irak...

Washington et Téhéran discutent de la sécurité en Irak sur fond de violences

-

rtlinfo.be, 24 juillet – Les Etats-Unis et l’Iran se sont retrouvés mardi à Bagdad pour discuter des moyens de faire baisser la violence en Irak, lors de leur deuxième rencontre seulement en près de trente ans de relations hostiles.

Les Etats-Unis sont représentés par leur ambassadeur à Bagdad Ryan Crocker, et l’Iran par son homologue Hassan Kazemi Qomi à ces discussions qui ont lieu dans dans les bureaux du Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki, dans le secteur ultra-sécurisé de la zone verte.

Leur objectif est de discuter des moyens d’instaurer la stabilité et la sécurité en Irak, avait déclaré lundi le représentant iranien.

Quelques heures avant la réunion, un kamikaze a fait exploser sa voiture en face de l’hôpital pour enfants de Hilla, une ville chiite à 120 km au sud de Bagdad, faisant 26 morts et 69 blessés, pour la plupart des femmes et des enfants.

La rencontre s’est ouverte à 10H15 locales (06H15 GMT) et les délégations américaine, iranienne et irakienne étaient assises autour d’une table triangulaire, selon les photographes de presse.

Des violences intercommunautaires déchirent le pays, où une insurrection s’attaque aussi régulièrement aux soldats américains déployés depuis l’invasion de 2003.

C’est la seconde fois que les deux pays, opposés par de nombreux contentieux, ont des discussions directes à haut niveau depuis la rupture de leurs relations diplomatiques il y a 27 ans.

Une première rencontre des deux mêmes diplomates à Bagdad le 28 mai s’est terminée sans percée entre les deux pays qui ont campé sur leurs positions.

Les Etats-Unis accusent l’Iran d’aider les groupes extrémistes en Irak en leur fournissant entraînement et explosifs. Téhéran affirme de son côté que le départ des forces américaines d’Irak est la première condition au rétablissement de la sécurité chez son voisin.

Dimanche encore, l’armée américaine a affirmé avoir découvert des missiles de fabrication chinoise acheminés frauduleusement en Irak, dans le but d’attaquer les forces de la coalition, par des groupes opérant en Iran.

Washington souhaite « expliquer directement aux autorités iraniennes que si elles veulent voir émerger un Irak plus stable, plus sûr et plus paisible, ce qu’elles disent vouloir, leur comportement doit changer », avait récemment indiqué le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack

Washington veut que la réunion de mardi s’en tienne aux questions de sécurité mais de nombreux contentieux opposent les deux pays.

Dans une déclaration au quotidien iranien Hamshahri mardi, Hassan Kazemi Qomi a indiqué pour sa part que sa délégation allait évoquer « le sort des cinq diplomates iraniens enlevés par les forces américains et qui sont détenus depuis six mois ».

Les cinq Iraniens ont été arrêtés le 11 janvier par les forces américaines à Erbil, dans le nord de l’Irak. L’Iran affirme que ce sont des diplomates. Les Etats-Unis les soupçonnent d’être impliqués dans les réseaux d’approvisionnement en engins explosifs qui font des ravages dans les rangs militaires américains.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous