Iran and its NeighboursIrakKhamenei: toute décision du Tribunal spécial sur le Liban...

Khamenei: toute décision du Tribunal spécial sur le Liban « nulle et non avenue »

-


AFP: Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a estimé lundi que toute décision du tribunal de l’ONU en charge de l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri, qui pourrait accuser des membres du Hezbollah, serait « nulle et non avenue », a annoncé la télévision d’Etat.

Le Tribunal spécial sur le Liban (TSL) est « un tribunal aux ordres et toute décision qu’elle adoptera sera nulle et non avenue », a déclaré l’ayatollah Khamenei lors d’une rencontre avec l’émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, en visite à Téhéran.

« J’espère que les différentes parties au Liban, avec sagesse et raison, feront de sorte que cette question ne devienne pas un problème », a-t-il poursuivi. « Le complot contre le Liban ne réussira pas », a-t-il insisté.

L’émir du Qatar a effectué lundi matin une visite de quelques heures à Téhéran, où il a rencontré le numéro un iranien, l’ayatollah Khamenei, et le président Mahmoud Ahmadinejad.

« Certains tentent de mener une sédition au Liban, mais avec l’aide des pays de la région, nous empêcherons cela », a déclaré l’émir, selon la télévision iranienne.

Le TSL, chargé d’identifier et de juger les assassins de Rafic Hariri, ancien Premier ministre libanais tué en 2005 dans un attentat à Beyrouth, a annoncé le 9 décembre qu’un acte d’accusation, au contenu confidentiel, serait déposé « très, très bientôt ».

L’Iran est le principal soutien du Hezbollah chiite libanais, le plus puissant mouvement militaire au Liban, qui s’attend à faire partie des accusés mais estime que le TSL est « à la solde d’Israël » et s’est basé sur de faux témoignages.

Le mouvement a mis en garde contre toute tentative d’arrestation de ses membres, ce qui fait craindre une instabilité et un effondrement du gouvernement d’union dans le petit pays méditerranéen multiconfessionnel.

Le gouvernement du Premier ministre Saad Hariri, fils de Rafic, auquel participe le Hezbollah, est paralysé par ce bras de fer entre les deux camps au sujet du TSL. Le Conseil des ministres ne s’est réuni qu’une seule fois depuis plus d’un mois, alors qu’il a 300 dossiers à l’ordre du jour.

7,062FansLike
1,173FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Les démissions et les renvois signalent le désespoir de Téhéran face aux manifestations

Mercredi 22 décembre, le ministre de l'Intérieur du régime iranien, Ahmad Vahidi, a annoncé que Mohammad-Tayyeb Sahraei avait été...

Les disparitions forcées, outil du régime iranien pour répandre la terreur

L'Iran est un pays gouverné par le régime autoritaire des mollahs. Il souffre de décennies de violations des droits...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous