IranIran: un quotidien réformateur suspendu cinq jours après son...

Iran: un quotidien réformateur suspendu cinq jours après son lancement (médias)

-

TÉHÉRAN, 20 février 2014 (AFP) – La justice iranienne a annoncé jeudi l’interdiction du quotidien réformateur Aseman, lancé il y a moins d’une semaine, pour avoir publié un article qualifié d’insultant envers la loi islamique en vigueur en Iran.

 

Le quotidien Aseman (« ciel » en persan), qui avait été lancé samedi, « a été interdit de paraître pour avoir publié des articles insultants envers les croyances sacrées de l’Islam et des articles contrevenant aux lois islamiques », a indiqué le parquet général de Téhéran sur son site internet.

 

« Dans un article publié mardi, il a qualifié d’+inhumain+ la qisas », la loi du talion inscrit dans la charia, la loi islamique en vigueur en Iran, selon le communiqué.

 

Le directeur général du quotidien, Abbas Bozorgmehr, est également poursuivi dans cette affaire, a ajouté le parquet.

 

Ce responsable a expliqué dans les médias que la publication du mot +inhumain+ était une « erreur involontaire ».

 

« J’ai enlevé le mot dans la version relue mais malheureusement l’équipe technique a envoyé à l’imprimerie la version non-relue » de l’article, a-t-il dit, cité par l’agence Isna, affirmant que « ce genre d’erreur peut arriver, considérant le lancement récent du journal et le manque de moyens techniques ».

 

Il a dénoncé « ceux qui veulent utiliser cet incident (…) pour écarter un rival ».

 

Un membre d’un centre de réflexion religieux, Mohammadreza Bagherzadeh, a fait porter au gouvernement du président modéré Hassan Rohani la responsabilité de cette « attaque » contre la loi islamique.

 

« Ce genre de commentaires et de remarques faits par ceux qui ne croient pas dans l’enseignement religieux sont causés par l’atmosphère culturelle du nouveau gouvernement », a affirmé le religieux à l’agence Fars.

 

Le président Rohani, élu en juin 2013, a souhaité plus de liberté dans les affaires culturelles et sociales, notamment un allègement de la censure sur les livres.

 

Un autre quotidien réformateur, Bahar (« printemps » en persan), a été fermé en octobre pour avoir également publié un article considéré comme insultant envers la religion chiite.

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous