IranDroits de l'hommeL'ancien ambassadeur d'Iran condamne Téhéran pour ses violations des...

L’ancien ambassadeur d’Iran condamne Téhéran pour ses violations des droits de l’Homme

-

L'ancien ambassadeur d'Iran condamne Téhéran pour ses violations des droits de l'Homme

Londres, le 30 juin 2016 – Mercredi, un ancien ambassadeur iranien a écrit un article dans The Diplomat encourageant l’Occident à prendre connaissance de la détérioration de l’état des droits de l’Homme en Iran. Perviz Khazaii affirme que la communauté internationale ne devrait pas baisser sa garde, juste parce que l’Iran a signé un accord nucléaire avec le P5 + 1.

Il y a eu 2400 exécutions au cours des trois dernières années en Iran, soit le plus grand nombre d’exécutions des 25 dernières années. L’Iran détient actuellement le record du plus grand nombre d’exécutions par habitant dans le monde. De plus, bon nombre des personnes exécutées sont des dissidents politiques, dont le seul crime aura été de prôner un Iran libre. L’exécution de mineurs, de minorités religieuses et ethniques a également augmenté en Iran. La communauté baha’ie et les Baloutches sont devenus des cibles privilégiées du régime théocratique.

Khazaii a également déclaré dans sa tribune que la violence « ne se limite pas aux prisons de iraniennes (…) En octobre 2014, par exemple, les gangs affiliés au régime ont mené des attaques acides sur au moins 25 femmes et filles iraniennes, considérées comme mal voilées ». Un régime qui soutient et effectue de tels actes horribles ne doit pas être autorisé à avoir des relations normalisées avec la communauté internationale. Un tel régime brutal devrait plutôt être gravement sanctionné.

Khazaii met aussi en lumière l’ingérence du régime théocratique dans les affaires régionales, qui implique les Pasdaran et emploie des mercenaires étrangers en Syrie, pour se battre au nom d’un autre régime despotique. Un tel soutien flagrant à l’agression et la terreur ne doit plus être autorisé. Dès lors, Khazaii a très tôt compris ce que le régime théocratique impliquait, et a démissionné de son poste d’ambassadeur au début des années 1980. Depuis, Khazaii a été membre du CNRI et est partisan d’une démocratie et de la liberté en Iran. De plus, Khazaii doit également être présents au rassemblement du 9 juillet à Paris, pour exprimer son soutien à un « Iran libre ».

7,062FansJ'aime
1,179SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous