IranDroits de l'hommeIran-opposition : Les Iraniens en exil organisent des protestations...

Iran-opposition : Les Iraniens en exil organisent des protestations dans 40 villes du monde

-

Iran Focus, Londres, Berlin, Washington, 11 juillet – Les Iraniens en exil ont tenu des rassemblements, des réunions et des séminaires samedi pour commémorer la répression sanglante des étudiants pro-démocrates en Iran.

Les participants à ces manifestations ont aussi vigoureusement condamné les attentats du 7 juillet à Londres qui ont fait plus de 50 morts. Les protestataires portaient des signes sur lesquels était écrit « Punissez les VRAIS terroristes » et ont appelé la communauté internationale à soutenir les efforts de l’opposition iranienne pour apporter un changement démocratique en Iran.

Des parlementaires, des personnalités politiques et de la défense des droits de l’homme et des représentants d’associations iraniennes, ont pris la parole durant ces rassemblements organisés principalement par les sympathisants du Conseil national de la Résistance iranienne.

A Washington, les Iraniens ont pris part à un symposium organisé par l’Association pour un proche Orient démocratique à l’université George Washington. Ils ont condamné les attentats de jeudi et dit que le cœur de l’intégrisme islamique, qu’ils accusaient pour ces opérations terroristes « battait à Téhéran ».

Les orateurs ont estimé que la répression sanglante des manifestations de 1999 en Iran n’avait pas réussi à éteindre les protestations hostile aux pouvoir des étudiants, de la jeunesse et des femmes. Chaque année, des milliers d’étudiants en Iran sont violement réprimés, blessés et arrêtés dans des manifestations de protestation, ont-ils ajouté.

Avec l’arrivée au pouvoir du nouveau président ultra Ahmadinejad, les participants ont appelé l’Occident à cesser la politique de complaisance avec les mollahs et au contraire à soutenir l’opposition iranienne.

Les Iraniens ont appelé au retrait du nom des Moudjahidine du peuple (OMPI) des listes du terrorisme de l’Union européenne et des Etats-Unis, disant que le groupe était un mouvement de résistance légitime contre un régime qui terrorise sa population dans le pays et soutien le terrorisme à l’étranger.

Le département d’Etat américain a mis l’OMPI sur sa liste du terrorisme en 1987 dans ce que l’administration Clinton a appelé plus tard des efforts pour dégeler ses relations avec Téhéran.

A Berlin, les manifestants agitaient des drapeaux tricolores iraniens et lançaient « Le cri de chaque Iranien, Liberté ! Liberté ! ». Des rassemblements similaires ont eu lieu dans de nombreuses autres villes d’Allemagne, notamment Hambourg, Brême, Frankfort, Leipzig et Cologne.

D’autres capitales européennes et grandes villes, dont Bruxelles, La Haye, Stockholm, Helsinki, Copenhague, Oslo, Rome, Vienne, Berne et Luxembourg, ont accueilli des rassemblements en hommage au sacrifice de ceux qui défient la théocratie au pouvoir en Iran.

Les Iraniens en exil dans des points aussi éloignés que Sydney en Australie, Denver, Los Angeles, Atlanta et San Diego aux Etats-Unis ou Toronto, Ottawa, Montréal et Vancouver au Canada ont organisé des événements similaires.

Les résolutions qui clôturaient les réunions voyaient dans la consolidation du pouvoir aux mains des ultras en Iran, un « produit de la politique de complaisance » vis-à-vis de Téhéran.

« Non seulement la complaisance n’a pas réussi à apporter la modération en Iran, mais elle a aussi donné aux mollahs une carte blanche pour réprimer leur peuple, exporter le terrorisme et chercher à acquérir des armes nucléaires avec plus d’impulsion », soulignait la résolution.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous